Manuel scolaire numérique : état des lieux en France

Clément Solym - 30.07.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - manuel - scolaire - numérique


Le Centre national de documentation pédagogique vient de mettre en ligne un ensemble de réflexion portant sur le manuel scolaire numérique. « En fonction des évolutions les plus récentes, les enjeux éditoriaux, technologiques et pédagogiques sont ici abordés par des acteurs de l’édition, du Ministère, de l’inspection générale, des communautés territoriales et des associations d’enseignants. » L'académie de Créteil a pour sa part décidé de se lancer à compter de la rentrée 2009.

Faible taux de pénétration en 2008-2009

Pour l'heure, tout comme pour le livre numérique lui-même, le manuel n'aura touché, durant l'année 2008-2009 que 500 classes, qui ont acquis une licence numérique, « tandis qu’environ 3 000 élèves bénéficiaient de licences individuelles ». Sylvie Marcé, PDG des éditions Belin, estime ainsi que moins de 15.000 élèves sur le territoire ont été équipés en ouvrages numériques. Des outils qui, malgré ce que l'on pourrait croire, assure-t-elle, ne seraient pas moins chers. « Les coûts de création éditoriale sont a minima identiques, mais le plus souvent supérieurs », explique-t-elle en effet.

En somme, on trouvera sept documents traitant du sujet sur le site du CNDP, tablant tout à la fois sur une perspective historique essentielle, en passant par des réalisations et expérimentations telles qu'aujourd'hui pratiquées.

Expérimentation plus qu'adoption

« L’utilisation actuelle des solutions numériques dans les classes (manuels, accès au travers des ENT) s’inscrit encore le plus souvent dans une logique d’expérimentation et de recherche. Les contenus numériques ne sont pas “stables” et leur pertinence pédagogique s’affine au fur et à mesure des usages et des progrès technologiques. L’utilisation des TICE s’avère souvent chronophage et dispersée. Il est donc capital de maintenir à côté des pratiques émergentes et innovantes suscitées par les TICE des outils à la fiabilité éprouvée comme le sont les manuels scolaires », peut-on lire en guise de conclusion du chapitre Les enjeux du manuel scolaire à l’ère du numérique.

Du côté du ministère, on a approché une tentative de mise en ligne généralisée. Point intéressant, et toujours bon à rappeler : « Pour rappel, le financement des manuels scolaires est différent pour chaque cycle. À l'école, le financement échoit par tradition aux communes ; il s'inscrit dans le budget global des fournitures scolaires. Cependant, la loi n'oblige en rien les communes à acheter et renouveler les manuels scolaires. » L'apparition des manuels numériques serait d'ailleurs un outil intéressant pour pallier le poids des cartables, précise le ministère dans le dossier portant sur Expérimentations du ministère de l'Éducation nationale en collège.