Mark Twain, de l'honteux usage de la machine à écrire

Clément Solym - 20.11.2018

Patrimoine et éducation - A l'international - Mark Twain secret - machine écrire Twain - Remington


Chez IBM, on n’est pas peu fier de revendiquer que Mark Twain, auteur des aventures de Tom Sawyer ou de celle d’Huckleberry Finn se servit de l’une de leurs machines. Dans un courrier daté de 1875, il se vantait auprès de son frère d’utiliser une machine à écrire, une Rémington n°2 ... chose rare à cette époque. 


Mark Twain Statue
Monrovia Public Library, CC BY 2.0

 

 

« J’essaie de maîtriser cette nouvelle machine à écrire, mais le succès n’est pas éclatant. Cependant, c’est la première fois que j’essaie de le faire, et je me rends bien compte que je vais facilement m’habituer à son utilisation », indique Mark à son frère.

 

« La machine a plusieurs qualités. Je crois qu’elle imprime plus vite que je ne saurais écrire. On peut s’asseoir à sa chaise et travailler. Elle empile un paquet de mots sur une seule page. Je ne déplace rien et il n’y a pas de taches d’encre éparpillées. Et bien entendu, cela économise du papier. »

 

De fait, l’auteur est connu pour avoir eu recours parmi les premiers à cette solution pour Life on the Mississippi, puisque son manuscrit arriva parfaitement rédigé et dactylographié à son éditeur. 

 

Il s’était offert en 1871 pour 125 $ – une fortune à l’époque – cette machine à écrire, émerveillé par la vitesse à laquelle les mots apparaissaient sur la feuille de papier. Mais rapidement, Twain déchanta, et répudia progressivement son acolyte : « Cette machine ancienne était capricieuse, plus de défauts et certains diaboliques... Au bout d’un an ou deux, j’ai découvert qu’elle abîmait mon personnage. »



Lettre du 9 décembre 1874 (voir ici)

 

Et à compter de cette déclaration, il n’eut de cesse que de tenter de vendre l’infortunée, à plusieurs reprises. Or, dans les archives de la société Rémington, on trouve un courrier, écrit et signé non de son pseudonyme Mark Twain, mais de son véritable nom : Samuel L. Clemens. Il implore que l’on n’associe pas son nom à la marque...
 

« S’il vous plaît, n’utilisez pas mon nom de quelque manière que ce soit. S’il vous plaît, ne dites pas même que je possède une machine à écrire. J’ai complètement cessé de l’utiliser, car je ne pouvais jamais écrire une lettre à qui que ce soit, sans recevoir de demande par retour de courrier, pour que j’en détaille la forme et que j’explique sa maniabilité. Je n’aime pas écrire de lettres, aussi je ne veux pas que les gens sachent que je possède cette curiosité de petit farceur. »

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.