Martin Amis quitte son job de prof à 3400 euros de l'heure

Clément Solym - 24.01.2011

Patrimoine et éducation - A l'international - martin - amis - université


Martin Amis, écrivain new-yorkais, vient de passer quatre années à l’université de Manchester, non sans susciter une vive polémique, à finalement, un retour sur le sol étatsunien.

Le romancier a en effet confirmé samedi qu’il allait retourner à New York, ce qui signifie qu’il ne renouvelle donc pas son contrat avec l’université de Manchester. Il y avait occupé le poste de professeur de Creative writing, pour le plus grand bonheur des élèves.

Quelques irréductibles n’avaient pas succombé au charme de l’enseignant, mais pour tout dire, la plupart ont été conquis. À ce titre, Anna Ford avait taclé fortement l’auteur : « Il a besoin de voir un psychiatre, qui, j'en suis sure, aurait tout un champ d'exploration avec lui. Je ne pense vraiment pas qu'il soit en mesure de s'entendre avec quelqu'un correctement, ni qu'il soit conscient de ses sentiments. Toute la question tourne autour de la manière dont il voit les choses. » (notre actualitté)

Martin laissera tout de même un goût un peu amer aux services administratifs et financiers. Durant cette période, il avait également assuré deux semaines de conférences sur des géants de la littérature, Nabokov et Bellow.

Pour ce faire, il avait obtenu un contrat de 80.000 £ pour 28 heures d’enseignement, contractualisé... À l’époque, l’université avait rétorqué qu'elle disposait d'un centre de recherche intense. « En outre, le salaire versé à tous les nouveaux membres du personnel au Centre de New Writing (NdR : on compte par exemple le critique Kaye Mitchell et le poète Vona Groarke) sera financé par une augmentation des demandes au Centre for New Writing. [...] Leur présence dans le centre confère des avantages directs aux étudiants. »

Tout cela s’inscrivait dans un programme d’excellence qui vise à donner à l’établissement un pôle d’excellence dans le domaine de l’écriture d’ici à 2015. (voir Manchester Evenign News)