Mémoire, patrimoine et création : les Archives nationales renaissent

Cécile Mazin - 29.06.2016

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Archives nationales valoriser - Audrey Azoulay patrimoine - Paris archives nationales


Devant le comité technique ministériel, la ministre de la Culture, Audrey Azoulay a annoncé de grands projets pour les Archives nationales. Redéployées sur les sites de Paris et Pierrefitte-sur-Seine, les Archives prendront « un nouvel élan », pour mieux valoriser leur travail. Mémoire, patrimoine et création, au cœur plus que jamais de l’activité.

 

Archives Nationales Gardens 1

daryl_mitchell, CC BY SA 2.0

 

 

Faisant suite à la mise sous protection, en mars 2014, de deux bâtiments du site de Fontainebleau pour risque d’effondrement, la ministre a annoncé sa décision de fermer ce site et de redéployer le projet des Archives nationales sur deux sites : l’un patrimonial, au Quadrilatère Rohan Soubise à Paris, l’autre contemporain et s’inscrivant dans le Grand Paris, à Pierrefitte-sur-Seine, inauguré en 2013 par le Président de la République.

 

La ministre rend hommage au travail considérable mené par les agents des Archives nationales sur le site de Fontainebleau qui a permis son développement notamment en matière de gestion des archives contemporaines, d’informatisation, ou encore d’archivage électronique dès le début des années 1980.

 

Un dispositif d’accompagnement personnalisé pour les 42 agents affectés à Fontainebleau sera mis en place, permettant à chacun de retrouver un poste correspondant à ses qualifications et à son expérience.

 

Ce redéploiement s’accompagnera d’un travail pour repenser les missions exercées par les Archives nationales. 

 

La ministre a chargé la directrice des Archives nationales de mener ce chantier prospectif d’organisation et de répartition des services actuellement présents à Fontainebleau sur les sites de Paris et de Pierrefitte, à travers l’élaboration d’un nouveau projet scientifique, culturel et éducatif, partagé avec l’ensemble des agents.

 

Les Archives nationales bénéficieront d’investissements conséquents afin de leur assurer un fonctionnement et un rayonnement à la mesure de leurs missions, tant sur le site de Pierrefitte-sur-Seine que sur le site historique de Paris.

 

Parallèlement, la ministre souhaite que soit lancée une stratégie nationale pour l’accès aux archives publiques à l’ère numérique. Celle-ci devra prendre en compte les enjeux de protection des données personnelles, de droit à l’information et d’égalité de tous les citoyens à l’accès à la mémoire.