Microsoft arrête l'encyclopédie Encarta : Wikipedia m'a tuer

Clément Solym - 31.03.2009

Patrimoine et éducation - Scolarité France - Microsoft - Encarta - ecnyclopedie


La faute en revient entièrement à Wikipédia, a annoncé Microsoft, sans citer explicitement l'encyclopédie en ligne, mais en évoquant des sites qui pratiquent une activité encyclopédique. Donc Wikipédia... Et comme le fossé s'est largement creusé entre le site participatif et l'encyclopédie Encarta de Microsoft, la décision s'imposait.

« À partir du 31 octobre 2009, les sites MSN Encarta seront supprimés à l'exception d'Encarta Japon, qui le sera le 31 décembre 2009 », explique l'éditeur. En cause, la différence entre les données disponibles sur le net par le biais de Wikipédia et leur actualisation, mais également le fait que l'éditeur n'est plus à même de suivre l'évolution, manifestement.


De même, les versions Microsoft Student et Encarta Premium ne seront plus commercialisées à partir de juin 2009. « Les gens cherchent aujourd'hui et consomment de l'information de façons très diverses. Dans ce contexte, Microsoft a pour objectif de fournir des ressources les plus efficaces et dans son engagement à l'égard du consommateur, la décision a été prise de mettre un terme à Encarta. »

Les abonnés au service Premium seront remboursés pour tout abonnement souscrit au-delà du 30 avril 2009, mais continueront à avoir accès à l'encyclopédie jusqu'à la date de fermeture officielle. Lancée en 1993, sous forme de DVD et CD-Rom également par la suite, l'avènement de Wikipédia en 2001 a largement contribué à faire chuter la popularité d'Encarta. À ce jour, Wikipédia compterait plus de 97 % des visites d'internautes vers une encyclopédie.

Voilà presque un an, Microsoft signalait également qu'il arrêtait son service Live Book Search, destiné à la numérisation et mise en ligne de livres.