medias

Mobilisation pour les lycéens, le 14 janvier prochain

Clément Solym - 26.12.2007

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - grève - mobilisation - lycéens


Les lycéens sont en colère, la faute à pas assez de cadeaux sous le sapin cette année, du fait du pouvoir d'achat pas assez fort, causé par des taxes et pourtant Dieu sait que le gouvernement réduit les moyens « massivement dans l’Éducation ». L'Union Nationale lycéenne a lancé un communiqué réclamant la présence des élèves pour « cette journée d'actions aux côtés des syndicats de l'Éducation et des fédérations de parents d'élèves ».

Contestations en cours ? « La baisse du nombre de postes d'enseignants ouverts aux concours ». Car cette dernière fait suite aux 11200 postes déjà imputés et supprimés du budget 2008. Outre la surcharge inévitable, c'est une nouvelle fois la dégradation perpétuelle des conditions d'apprentissage que les syndicats dénoncent. Alors que dans un autre temps, les élèves pourraient débuter leur scolarité dès l'âge de 3 ans.

La réforme du bac pro n'a, de son côté, apporté aucune mesure rassurante pour les élèves. Les « multiples annonces de réformes » que Xavier Darcos entreprend seul dans son coin, se réalisent « sans qu'aucune concertation avec la communauté éducative n'ait été menée auparavant ». Sur les huit fédérations de fonctionnaires, six ont opté pour la grève le 24 janvier prochain, et militent pour une revalorisation des salaires.

Or, le gouvernement aspire, lui, à une revalorisation individuelle. De même, une prime de rattrapage permettrait de compenser l'augmentation du coût de la vie, par rapport à un salaire qui n'aurait pas été augmenté conséquemment à l'inflation.

« Plusieurs centaines de millions d'euros » à débloquer pour parvenir à cela, tandis que l'alignement sur l'inflation du point d'indice des 5 millions de fonctionnaires se révélerait ruineux...

Pour approfondir

Editeur : Albin Michel
Genre : jeunes...
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782226193025

Les enfants du miracle ; des milieux les plus défavorisés jusqu'aux bancs des grandes écoles

Dang, Barriatoulah, Laurent, Tite, Tahina, Zaïd. Les "enfants du miracle" dont Odon Vallet retrace ici le parcours exceptionnel ne sont pas des prodiges : ils sont seulement intelligents, mais aussi travailleurs acharnés, et surtout déterminés à tout tenter pour sortir de leur condition de défavorisés. Mais pour eux comme pour tant d'autres, malgré leurs qualités et leur volontarisme, l'ascenseur social serait resté éternellement en panne s'ils n'avaient été un jour repérés par la Fondation Vallet qu'a créée l'auteur

J'achète ce livre grand format à 14.20 €