Mort de l'écrivain et naturaliste Peter Matthiessen

Louis Mallié - 07.04.2014

Patrimoine et éducation - A l'international - Matthiessen - États-Unis - Naturaliste


L'écrivain et naturaliste Peter Matthiessen s'est étreint samedi à son domicile à l'âge de 86 ans. Né en 1927 à New York, fondateur du magazine Paris Review, il dirigeait depuis plusieurs années un groupe de réflexion zen, retiré dans l'État de New York. 

 

 

Peter Matthiessen

 Wolf Gang, CC BY-SA 2.0

 

Il avait étudié la zoologie à l'université de Yale et à la Sorbonne. Très attaché à Paris, il y co-fonde le fameux magazine avec Harold Humes et de George Plimpton en 1953. Lauréat de l'Atlantic Prize avant même d'être diplômé, c'est au cours de ces années, qu'il a reconnu après coup avoir travaillé pour la CIA. « On m'avait prié de faire quelque chose pour mon pays, ce qui a fait vibrer ma fibre patriotique », confiait-il au New York Times.

 

Ses nombreux voyages en Himalya, Alaska, Amérique latine encore Nouvelle-Guinée  lui ont inspiré les nombreux ouvrages qui ont fait son succès. Parmi eux, on peut citer The Snow Leopard, paru en 1978, ou In the Spirit of Crazy Horse en 1983 - un essai très controversé à l'époque sur l'activiste et défenseur de l'American Indian Movement  Leonard Peltier. Largement récompensées, ses oeuvres ont été à plusieurs reprises adaptées au cinéma : The young one (1960) de Luis Buñuel, tiré de sa nouvelle Travelin' Man, ou encore  At Play in the Fields of the Lord (1991) de Héctor Babenco.

 

Pour ceux qui ne le connaissaient pas, c'est donc l'occasion de se pencher sur une oeuvre tournée vers la nature, et la paix. Seul auteur à avoir obtenu à trois reprises le National Book Award, Peter Matthiessen l'avait reçu une dernière fois en 2008, pour Shadow Country, ouvrage de presque 1000 pages reprenant son cycle de trois romans publiés dans les années 90.

 

La mort a donc pris Peter Matthiesen alors qu'il attendait la publication de son ultime ouvrage, ouvrage qui entrera demain en librairie aux États-Unis, et qui s'intitulera… In Paradise.