Musset, Poésie nouvelles, La Nuit de Mai

Clément Solym - 16.04.2008

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Musset - Poésies - nouvelles


Aujourd’hui en écho à notre critique quotidienne, nous avons choisi de publier La Nuit de Mai de Musset (1810-1857). Poème romantique s’il en est, il ne faut pas se laisser impressionner par sa taille : elle est tout à fait justifiée. Quand on aime, on ne peut que se régaler de voir une telle profusion de vers.

Je vous laisse redécouvrir ce poème que vous avez dû lire au moins une fois dans votre vie, très certainement sous forme d’extraits. En voici la première strophe pour vous en mettre l’eau à la bouche…

« Poète, prends ton luth et me donne un baiser ;
La fleur de l'églantier sent ses bourgeons éclore,
Le printemps naît ce soir ; les vents vont s'embraser ;
Et la bergeronnette, en attendant l'aurore,
Aux premiers buissons verts commence à se poser.
Poète, prends ton luth, et me donne un baiser. »