Naturellement artistes, les enfants sont "créatifs sans efforts"

Clément Solym - 12.04.2012

Patrimoine et éducation - A l'international - Caine's arcade - jeux - créativité


Une vidéo postée sur Galleycat montre comment Caine, un petit garçon de neuf ans, a monté ses propres jeux d'arcade avec l'aide de son père, avec quelques morceaux de cartons, beaucoup de créativité, et d'imagination.

 

Caine a conçu ses jeux tout seul, et propose des pass pour tenter sa chance sur de plus nombreux jeux, à petit prix. Il a même imaginé un système pour reconnaître un vrai pass d'un faux, à l'aide d'une calculette. Nous parlons ici d'imagination, mais aussi de débrouillardise, d'engagement, de curiosité, et d'intelligence. Et selon Jason Boog, auteur de l'article, cet exemple « devrait nous rappeler que nous devrions penser comme un enfant quand nous écrivons ». Il cite pour cela Jonah Lehrer, auteur d'Imagine : How Creativity Works, pour qui les enfants sont « créatifs sans effort ».

 

 

 

« Picasso a résumé le paradoxe de la façon suivante : “Chaque enfant est un artiste. Le problème est de rester un artiste une fois que nous avons grandi". D'une perspective cérébrale, Picasso a tout à fait raison, car le DLPFC (cortex préfrontal dorsolatéral, qui intervient dans la mise en place de comportements sociaux adaptés, ndlr) est la dernière zone du cerveau à complètement se développer. Cela permet d'expliquer pourquoi de jeunes enfants sont créatifs avec aussi peu d'efforts : leur capacité à s'auto-censurer n'existe pas encore. Mais le cerveau mûrit, et nous devenons trop embarrassés pour improviser, trop inquiets de dire des choses fausses, ou de jouer une mauvaise note, ou de tomber de la place de surf ».

 

Les enfants seraient donc naturellement disposés à être plus créatifs. Mais l'adulte doit-il pour autant penser à la manière d'un jeune enfant pour créer ? Si l'imagination de l'adulte se bride, peut-être que son expérience pourrait permettre de créer. Un adulte est riche de son existence, de ce qu'il a pu accomplir. Dans une certaine mesure, cette richesse peut apporter beaucoup d'éléments à sa production.

 

Il est intéressant que cet enfant ait choisi de proposer des jeux d'arcade à ses clients. Il se trouve que le jeu est un excellent stimulateur de la créativité... chez l'adulte, comme l'explique Hubert Jaoui pour le magazine Psychologies. « C'est même un besoin fondamental pour la santé mentale et la créativité, poursuit Hubert Jaoui. Si on ne joue pas, l'esprit se mécanise, les émotions s'assèchent. Or, le jeu est une véritable source d'énergie, pleine, par essence, d'émotions positives »