ONU : les archives de la Société des Nations numérisées et mises en ligne

Victor De Sepausy - 22.07.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - archives numérisées - société nations - ONU documents


Basée à Genève, l’ONU vient d’ouvrir une bibliothèque numérique, qui réunira à terme les archives de la Société des Nations. Accessibles en ligne, ce seront 15 millions de pages et 3 km linéaires de documents qui vont être numérisés. Le Total Digital Access to the League of Nations Archives a débuté voilà peu, avec pour vocation de préserver ce patrimoine. 

ONU Geneve
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Créée le 10 janvier 1920, suite à la signature du traité de Versailles en 1919, la Société des Nations devait garantir et assurer la paix en Europe, suite à la Première Guerre mondiale. C’est en avril 1946 qu’elle sera dissoute, remplacée par l’Organisation des Nations Unies — qui reprit alors certaines de ses ramifications. Le paradoxe n’est pas des moindres : promue par le président américain Woodrow Wilson, elle sera boudée par les États-Unis, qui refuseront de signer le traité de Versailles. 

La première mission de la LONTAD sera donc de proposer un accès gratuit en ligne des archives de la Société des Nations. En tant que première organisation intergouvernementale mondiale chargée d’établir la paix et la coopération internationale, sa création marqua malgré tout un grand pas. La numérisation des documents a été rendue possible grâce au don d’une généreuse fondation privée suisse. 


Le projet s’articule autour de trois étapes : la préparation des documents, leur numérisation, et l’indexation, avec référencement, qui les rendra consultables. Une plateforme temporaire va offrir de suivre l’avancement de ces étapes, avant une version définitive, servant aux chercheurs et professionnels des archives. 

Déjà quelques premières numérisations ont été diffusées, comme les plans proposés par Le Corbusier d’un Palais des Nations, en 1927 – projet qui ne fut pas retenu.
 


Le projet doit générer 250 To de données, qui sont découpées pour l’heure en trois sections : matériel politique, photos et autres ressources. Initié en 2017 par la Section de la Mémoire institutionnelle de la Bibliothèque des Nations Unies, la numérisation est opérée par la société Arkhenum, basée à Bordeaux. 



La numérisation par l’entreprise a commencé sur place en avril 2018, et ce projet, pour le coup réellement patrimonial, a déjà passé une première étape : 200.000 images ont été mises en ligne, et 5 millions de pages sont déjà passées sous les scanners. 

À terme, des cartes (plus de 10.000), ainsi que des plans, une iconographie, mais également des objets redécouverts dans des boîtes un peu oubliées, seront à consulter en ligne. Tout est d’ailleurs imprimable ou téléchargeable, en PDF par exemple. Y compris les fichiers vidéo, comme ce reportage sur la construction du Palais des Nations.
 


 
Le projet réunit des acteurs de différentes nationalités : Russes, Nord-Africains, Canadiens, Français et Américains. Comme si la dimension internationale du fonds devait faire écho aux équipes en charge.

À découvrir à cette adresse.


Commentaires
Bonjour Brevet N°436527 super est-ce la que je dois demander mon attestation que je n'ai jamais reçu pour le temps passé : 6 mois FINUL 420 DSL NAQOURA LIBAN 04/1980 – 10/1980. .... Cordialement..
idem pour moi jamais recu 2 mandat 1983
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.