Open Access : “Les demandes d’Elsevier, inacceptables pour la science”

Clément Solym - 12.07.2018

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Elsevier Allemagne négociations - projet Elsevier publications


« Les demandes excessives d’Elsevier nous ont obligés à suspendre les négociations du projet DEAL de l’Alliance des organisations avec l’éditeur. » Boum. En Allemagne, on ne fait pas les choses à moitié, et personne ne s’en laisse conter...


Frankfurt Book Fair - Elsevier
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

 

C’est le négociateur et porte-parole du comité, Horst Hippler, qui a fait état de la situation. Soucieux de parvenir à un accord global avec les trois plus grands éditeurs scientifiques, le regroupement entend trouver un modèle durable – tant pour l’édition que la lecture de littérature scientifique. 

 

L’objectif de DEAL est cependant de mettre un terme aux conditions ruineuses que pratiquent les éditeurs scientifiques, pour l’accès aux revues des bibliothèques universitaires. Et dans le même temps, DEAL s’engage dans la voie du libre accès, attendu que toute recherche scientifique, qui précède les publications, s’opère avec des fonds publics.

 

Un rétablissement des équilibres, quand la situation penche terriblement en faveur d’Elsevier, notamment. Pour autant, dans les négociations entamées, Elsevier « n’est toujours pas prêt à offrir un ensemble de services basés sur les principes du libre accès, pour les articles scientifiques », indique le Dr. Horst Hippler.

 

Dans son communiqué, ce dernier lâche tout simplement : « Les demandes d’Elsevier sont inacceptables pour la science. » (voir ici)

 

Pour mémoire, près de 200 établissements scientifiques n’avaient pas renouvelé leurs accords de licence avec Elsevier. Une solution scientifique provisoire pour la seconde moitié de 2018 pourrait intervenir, mais encore faudrait-il parvenir à une première entente. 

 

Universités : Springer offre un accès gratuit,
pour tenter une sortie de crise

 

Le Projet DEAL est un modèle appelé Publish and Read : ce dernier peut jouer un rôle important dans la transition vers le libre accès, reconnaît pourtant Elsevier. Le passage vers ce système en Allemagne serait une grande preuve d’ouverture. Mais pour le coup, l’éditeur semble ne pas vraiment réagir – son communiqué en répons reste laconique. Et appelle à des discussions constructives.

 

Autrement dit : en l’état, on ne lâche rien...




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.