Paris : les bouquinistes des quais de Seine se rapprochent de l'UNESCO

Cécile Mazin - 21.02.2019

Patrimoine et éducation - Patrimoine - ministère Culture patrimoine - bouquinistes quais seine - patrimoine culturel immétariel


Une bataille remportée, mais pas encore la guerre, pour les bouquinistes des quais de Seine. En effet, on apprend que le ministère de la Culture vient de donner son accord – figure imposée – pour faire valoir devant l’UNESCO ce patrimoine historique. Une lutte de longue haleine, assurément.

Sans titre
Miwook - domaine public

 
Les bouquinistes parisiens souhaitent figurer au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO – au même titre que d’autres grandes traditions mondiales. Mais avant que le dossier ne soit présenté, il fallait convaincre la rue de Valois. 

C’est chose faite, puisque Franck Riester a accepté d’inclure « traditions et savoir-faire des bouquinistes des quais de Paris », dans l’inventaire national. 
 

Des années de revendications déjà


Depuis plusieurs années, Jérôme Callais, président de l’association Culturelle des Bouquinistes de Paris, se bat pour que la profession soit reconnue sur la scène internationale. Les pétitions et les adresses aux pouvoirs publics n’ont pas manqué, soutenues par la mairie du Ve arrondissement de Paris, première concernée, oui peu s’en faut. 

C’est en juin 2018 qu’une demande de reconnaissance auprès du ministère de la Culture a été officiellement formulée. Et quelques mois, et un remaniement ministériel plus tard, finalement acceptée.

Dans un communiqué, la mairie du Ve rappelle que « Paris est la seule ville du monde où coule un fleuve encadré par deux rangées de livres comme l’a écrit Blaise Cendrars ». Et c’est « grâce aux bouquinistes qui contribuent significativement à l’âme littéraire de la Ville lumière ». 
 

Poursuivre la mobilisation, à la baguette ?


Florence Berthout, la maire, s’en félicite également : « Les traditions et savoir-faire des bouquinistes des quais de Paris inscrits à l’Inventaire national du Patrimoine culturel immatériel. 1ère étape vers l’inscription au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO ! » Et d’inciter à poursuivre la mobilisation aux côtés de la profession. 

On compte à ce jour près de 230 guérites qui s’alignent et suivent les quais de Seine sur quelque trois kilomètres. Ils sont véritablement l’une des figures touristiques typiques de la capitale.

La France dispose d’une candidature tous les deux ans et le processus devrait prendre deux ans encore, annonçait Isabelle Chave, conservatrice en chef du patrimoine au ministère de la Culture. Or, parmi les concurrents aux bouquinistes, le lobbying de la baguette ou encore celui des bistrots pourraient retarder encore cette valorisation.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.