Pécresse finance Condorcet avec 450 millions €, ou presque

Clément Solym - 04.09.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - Condorcet - financer - 45


Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a lâché le chiffre hier : 450 millions €. Valérie Pécresse, la ministre, mais également candidate UMP aux régionales pour 2010 va faire un cadeau au projet universitaire de Condorcet-Paris-Aubervilliers. Cette université dédiée aux sciences humaines est prévue pour 2012 et doit regrouper 6 grandes écoles avec 15.644 étudiants en tout.

450 millions, cela représente les 3/4 des 600 millions nécessaires pour financer la totalité du projet. Cependant, il y a un petit hic : « Cette dotation non consomptible sera placée et rapportera près de 20 millions d'euros par an. » De fait, l'argent n'arrivera officiellement qu'en 2010-2011, lorsqu'un partenariat public privé de 25 ans sera officialisé.

Or, c'est là que le bât blesse justement, estime Marie-Pierre de la Gontrie : « L’État annonce 450 millions d’euros. Mais en fait, si on fait les comptes, on ne dispose que des intérêts, soit environ 230 millions d’euros. » Car effectivement, sur cette dotation, l'établissement finalement ne percevra que les intérêts.

Avec 30.000 m² de site à la Porte de la Chapelle et 130.00 m² autres à Aubervilliers, le projet réunit huit établissements (et probablement une très belle bibliothèque universitaire) :
  • Paris 1, Paris 8 et Paris 13,
  • Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS),
  • Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE),
  • Ecole des Chartes (qui a pour vocation la formation des conservateurs du patrimoine écrit)
  • Institut national d'études démographiques (INED)
  • Centre national de la recherche scientifique (CNRS)
Pour Jean-Claude Waquet, président de l’Association de préfiguration du campus Condorcet, « ce campus à vocation internationale est une grande chance pour les sciences humaines et sociales et un atout pour ce territoire ». Quatre grandes disciplines jailliront de cette pépinière étudiante :
  • sciences historiques, avec une concentration de centres de recherche couvrant l'ensemble des périodes, des aires géographiques et des traditions historiographiques ;
  • sciences des territoires (physiques, cartographiques, historiques, politiques, symboliques, etc.) ;
  • sciences des textes ;
  • sciences de la société (anthropologie, sociologie, démographie, science politique, psychologie, économie ...).
L'occasion de se redécouvrir un petit extrait de Condorcet lui-même, sur les Progrès futurs de l'être humain.