Pédagogie et éducation : les contenus manquent pour assurer l'avenir

Clément Solym - 08.12.2012

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - TICE - ressources pédagogiques - contenus éducatifs


Educatec-Educatice s'est tenu du 21 au 23 novembre à la Porte de Versailles à Paris. Plus grand salon professionnel de l'éducation d'Europe, il a rassemblé plus de 12 000 participants. Entre tableaux blancs interactifs, projecteurs, tablettes tactiles, logiciels de création de contenus, la question des ressources pédagogiques numériques étaient au cœur des préoccupations.

 

Avec Lettres numériques

 

 

 

 

 

 

Parmi les temps forts de cet évènement, nous retiendrons les nombreuses conférences et les retours d'expérience proposés à l'occasion de ce salon. De l'e-learning, à l'usage de l'informatique et du numérique en secondaire, en passant par le plaisir d'apprendre et d'enseigner avec les TICE, ces rencontres mirent en avant les changements qu'impliquent ces nouvelles technologies dans la façon d'enseigner.

 

 

 

Une évolution encouragée et saluée par la remise des "Trophées des technologies éducatives 2012″. Ces prix, qui récompensent les projets TICE les plus innovants en matière de pédagogies, ont permis à plusieurs collectivités et établissements  de l'enseignement supérieur de mettre en avant leurs initiatives pédagogiques.

 

Quant au livre numérique, il ne fut pas oublié. De nombreux éditeurs de référence ont en effet présenté leurs ressources pour tablettes parmi lesquelles des réalisations en ePub 3.  Plusieurs d'entre eux ont en effet pris le parti de présenter des manuels scolaires augmentés de son, de vidéos et d'interactions. Comme leurs parents imprimés, ils traitent d'une matière par niveau. D'autres éditeurs ont au contraire fait le choix de présenter des applications, des sites internet ou des contenus sous forme de « granules » car, à l'heure du numérique, la question du manuel scolaire se pose plus que jamais.

 

Une problématique qui fit également l'objet d'un débat, intitulé « Le manuel numérique : une chimère de plus ? », ce mercredi 5 décembre à TechnofuturTIC à Gosselies. Pour tenter de répondre à cette question, furent conviés plusieurs éditeurs scolaires ainsi que Françoise Châtelain de la Communauté française et André Delacharlerie de l'AWT. Cet échange qui fit le point sur l'offre actuelle, permit aussi de poser la question de la validation des contenus proposés et du rôle de l'éditeur dans cette nouvelle pédagogie.

 

En effet, les TICE permettent plus que jamais à l'enseignant de devenir créateur de contenus. Le rôle de l'éditeur peut donc paraître menacé surtout à une époque où le numérique est encore pour beaucoup synonyme de gratuité ou d'achat à faible coût. Si on assiste pour certains à la fin d'un continuum pédagogique, il s'agit pourtant de conclure qu'il en ira toujours de la responsabilité de l'enseignant de choisir son contenu et de la responsabilité de l'éditeur de proposer des ressources fiables, avec une réelle valeur pédagogique et adaptée à l'évolution de l'école.