Peillon préconise des devoirs à faire à l'école

Clément Solym - 13.10.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - devoirs - école - maison


Invité de nos confrères d'RTL, le ministre de l'Education nationale s'est dit favorable à des devoirs scolaires à faire au sein de l'école. Il signerait ainsi la fin des devoirs à faire à la maison, contre lesquels se bat depuis déjà longtemps la FCPE.

 

Selon la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves (FCPE), donner des devoirs à la maison favoriserait la création des inégalités entre les élèves, certains pouvant bénéficier d'une aide chez eux quand d'autres pas.

 

Cependant, croire que décréter la suppression des devoirs à faire à la maison va réduire les inégalités est un véritable leurre, voire une hypocrisie monumentale.

 

Au final, les familles soucieuses de l'éducation et de l'avenir de leurs enfants continueront toujours à faire travailler leur progéniture le soir tandis que, dans les autres familles, on se reposera en toute sérénité sur l'école. Et quand les sélections se feront plus ardues, dans les classes à examens, et pour rentrer dans les prépas, il sera bien trop tard pour se réveiller, crier au mensonge, à la tromperie.

 

A noter que les textes interdisent déjà aux enseignants du primaire de donner des devoirs écrits le soir. Ils ne peuvent théoriquement que donner des leçons à apprendre. L'idée serait donc d'étendre ce principe au collège tout en renforçant les structures permettant un accueil des élèves après les cours, structures initiées sous l'ère Sarkozy.