medias

Pendant 23 ans, Tolkien a écrit des lettres en se faisant passer pour le Père Noël

Antoine Oury - 20.12.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Tolkien lettres Père Noël - JRR Tolkien Noël - Tolkien lettres


Auteur incontournable de la fantasy, mondialement connu pour la saga Le Seigneur des Anneaux, J.R.R. Tolkien fut également un heureux papa. À partir du Noël de l'année 1920 et pendant 23 ans, Tolkien a rédigé des lettres, signées par le Père Noël, à ses enfants. Ces magnifiques lettres, richement illustrées, ont même fait l'objet d'une publication sous forme de livre jeunesse, en 1976.

 

Une des lettres de Tolkien, pour l'année 1932

 

Quelques jours avant Noël, en 1920, le petit John Tolkien reçoit une lettre, signée par un auteur peu commun : le Père Noël. « On m'a dit que tu avais demandé à ton papa à quoi je ressemblais et où je vivais », peut-on lire. J.R.R. Tolkien — car c'est bien lui qui signait ces lettres — poursuivra cette tradition pendant 23 ans, et auprès de ces 4 enfants, John, Michael, Christopher et Priscilla.

 

Les lettres varient d'année en année, selon l'emploi du temps de Tolkien : elles se limitent parfois à quelques lignes, mais présentent la plupart du temps de splendides illustrations, qui racontent une petite histoire ou illustrent celle que Tolkien a écrite.

 

Ainsi, Tolkien raconte la fois où des gobelins ont tenté de dérober les cadeaux de Noël, en 1932, ou quand le camarade du Père Noël, un ours polaire, avait fait une sacrée gaffe en allumant toutes les aurores polaires... D'après certains fans forcenés de l'œuvre de Tolkien, quelques-unes des histoires de ces lettres de Noël auraient tout simplement servi d'inspiration pour des épisodes du Seigneur des Anneaux.

 

<

>

 

Les lettres de Noël de Tolkien sont désormais conservées à la Bibliothèque bodléienne de l'université d'Oxford, qui exposera une sélection l'été prochain, à partir du 1er juin.

 

Par ailleurs, les « Father Christmas Letters » publiées en 1976 par Baillie Tolkien, à l'époque épouse de Christopher Tolkien : elles furent traduites en français aux éditions Bourgois par Gérard-Georges Lemaire et Céline Leroy en 2004.
 

via The Guardian


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.