Plagiats universitaires : un professeur en accuse un autre de diffamation

Clément Solym - 07.11.2011

Patrimoine et éducation - Scolarité France - plagiat - université - procès


Jean-Noël Darde, un enseignant de l'université Paris 8 mais aussi auteur d'un blog intitulé Archéologie du "copier-coller" à été assigné en référé pour diffamation par l'un de ses collègues de Paris 8, Khaldoun Zreik.

La brouille entre les deux enseignants est née d'un problème très épineux le plagiat à l'université. En effet, Jean-Noël Darde via son blog pointe régulièrement des affaires de plagiats à l'université et l'attitude qu'il juge parfois laxiste des établissements mis en cause. Il n'hésite pas non plus à signaler l'attitude de ses confrères quand ceux-ci refusent de se mouiller (à tort ou à raison) dans des affaires de thèses plagiées (qu'ils soient membres du jury ou directeurs desdites thèses).

 


Enfin, il a souvent pointé du doigt, les travaux et l'attitude de Khaldoun Zreik. Il aurait notamment relevé plusieurs articles signés par son confrère et qui contiendraient des actes de contrefaçon, plus particulièrement de plagiat. Dans une interview donnée à l'AEF (agence de presse spécialisée), début octobre, il s'est notamment indigné que Khaldoun Zreik se porte candidat aux élections du CNU (conseil national des universités) dans la 71e section.

Et c'est peut-être ce qui a mis le feu aux poudres. Ainsi, Khaldoun Zreik a décidé d'assigner en référé pour diffamation, Jean-Noël Darde. Ce dernier est cité à comparaître aujourd'hui à 14h au TGI de Paris.

On notera que les deux enseignants ont une vision très différente de la manière de traiter la problématique du plagiat. Dans une interview donnée à l'AEF, il y a trois jours, Khaldoun Zreik a affirmé que le principe des problématiques du plagiat était « simple à comprendre et à mettre en oeuvre ». Il a donc décidé de supprimer les cours liés à cette problématique. Il a ajouté que les doctorants pouvaient très facilement et anonymement vérifier si leur thèse contient des plagiats avec des logiciels anti-plagiat mis à leur disposition.

De son côté, Jean-Noël Darde, estime que ces logiciels ont une « efficacité [...] limitée » et pourraient « devenir les alibis d'universités qui ne veulent pas traiter le fond du problème ». Selon lui, il est essentiel de former les doctorants « à l'usage des sources et au référencement ». Quant aux universités, elles devraient être tenues « d'informer les plagiés [...] afin qu'ils puissent exercer leur droit à demander réparation ».




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.