Plainte contre Wikipedia pour pour violation du droit allemand

Clément Solym - 12.11.2009

Patrimoine et éducation - Scolarité France - plainte - Wikipedia - violation


Sur l'encyclopédie Wikipedia, tout va vite, à l'instar du net en général. Mais cette fois, peut-être un peu trop. Le mois dernier, l'encyclopédie aurait reçu une lettre des avocats d'un certain Wolfgang Werlé, un des deux hommes condamnés à la perpétuité pour l'homicide involontaire de l'acteur allemand Walter Sedlmayr, survenu en 1990.

Le courrier, rédigé en anglais, ne nie pas le crime ni la responsabilité, mais affirme que l'article de l'encyclopédie est contraire au droit allemand, ce qu'en vertu du droit germanique, un meurtrier est considéré comme une personne privée et son nom ne peut pas être divulgué.

Les avocats pointent que la réhabilitation de leur client est sévèrement impactée par la réticence de l'encyclopédie à anonymiser les articles relatifs à l'assassinat de Walter Sedlmayr. Et attendu que l'article anglais traite d'un personnage aussi prestigieux que l'acteur, ils réclament que l'on se conforme à la législation allemande. À l'heure où nous rédigeons ces lignes, le texte contient bien la mention de Wolfgang Werlé.
In July 1990, Sedlmayr was found dead and mutilated in his bedroom. Through lurid reports in the Munich tabloid press, his homosexuality became a matter of public knowledge for the first time. In 1993, half-brothers Manfred Lauber and Wolfgang Werlé, former business associates of Sedlmayr, were sentenced to life in prison for his murder. They were released on parole in 2007 and 2008. Wolfgang Werlé is currently suing Wikipedia to have his name removed from this entry.
En parallèle, les avocats ont également déposé une plainte contre Wikipedia au tribunal de première instance de Hambourg. Liberté d'expression, conformément au premier amendement américain contre loi allemande sur l'anonymat des criminels, dans un certain contexte, la bataille juridique menace d'être complexe.

Selon l'un des avocats de l'Electronic Frontier Foudation, Jennifer Granick, l'enjeu est celui de l'intégrité même de l'histoire. « Si toutes les publications doivent respecter les lois sur la censure de chacun et toutes les juridictions, uniquement parce qu'elles sont accessibles sur la totalité d'internet, alors nous ne serons plus en mesure de croire ce que nous lisons sur Falun Gong (censuré par la Chine) ou le roi de Thaïlande (crime de lèse-majesté)... »