Plan de relance de l'enseignement supérieur et recherche : des sous !

Clément Solym - 03.02.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - Pécresse - relance - enseignement


Alors qu'elle planchera bientôt plein pot sur une « charte de bonne application », mais demande également aux universités d'assurer des garanties concernant son application, la ministre Valérie Pécresse a un emploi du temps plutôt charrette ces prochains jours.

Outre sa rencontre, demain, avec les présidents des universités, elle a dû prendre rendez-vous avec le banquier pour débloquer 731 millions € qui serviront pour le plan de relance de l'enseignement supérieur et de la recherche. Ces fonds serviront trois axes détaillés par la ministre au sortir de la banque :
  • remise à niveau de l'immobilier universitaire
  • accélération du plan Campus
  • amélioration du logement étudiant
On le voit, on investit dans la pierre. Cette somme, précise l'AFP, représente 20 % des moyens inclus dans le « plan exceptionnel d'investissement de l'État » [NdR : de 3,9 milliards, pour les routes et le patrimoine en plus]. La répartition se fera comme suit :
  1. 398 millions € pour les bâtiments (remise en état, aux normes, etc.), avec 75 millions dessinés à règler « toutes les études nécessaires à une mise en chantier rapide » d'Opération Campus et de ses 12 établissements. On remettra en état 70 amphis, 16 bibliothèques 14 équipements sportifs - y compris les lacets des joueurs.
  2. 47 millions injectés pour le logement étudiant, ainsi « les objectifs du plan Anciaux pour 2009 seront dépassés ». On aura donc 8500 chambres remises à neuf et 5000 construites. Rappelons également la transformation de casernes en chambres U.
  3. 286 millions directement pour la recherche et la modernisation des infrastructures, mise aux normes, etc.
Montant total, 731 millions. On est bons. Bien sûr, la photo est non contractuelle...