Plonger dans le monde de Charlotte Brontë pour le bicentenaire de sa naissance

Nicolas Gary - 23.02.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - Charlotte Brontë - bicentenaire naissance - Londres portraits


Romancière née en 1816, décédée en 1855, Charlotte Brontë fêterait actuellement le bicentenaire de sa naissance. En son absence, la National Portrait Gallery a décidé d’organiser une exposition spécifique, présentant au public manuscrits, objets personnels et bien d’autres. De quoi s’aventurer dans le monde de la famille Brontë, où les deux autres sœurs, Emily et Anne, furent également auteures.

 

CHARLOTTE BRONTE
Freddie Philips, CC BY 2.0

 

 

Annoncée en fin d’année dernière, l’exposition coïncide avec la naissance ce 22 février de la romancière. Une célébration qui « explore la vie de l’auteure, son développement créatif, et la réussite professionnelle ». Elle comprend tout à la fois des portraits tirés des collections du NPG, ainsi que des objets issus de musées britanniques – dont certains n’avaient jamais quitté la réserve.

 

Au menu, des peintures et dessins réalisés par Charlotte, ainsi que des lettres, ses journaux ou encore les petits livres qu’elle avait fabriqués avec ses sœurs. 

 

En effet, au cours des années 1829-1830, Charlotte Brontë n’était encore qu’une jeune fille de 13 ans, mais d’ores et déjà pourvue d’une créativité prometteuse. Avec la contribution de son frère Branwell, d’un an son cadet, l’ingénieuse écrivaine en devenir se créait déjà des mondes imaginaires tels que ceux que la fratrie aura baptisés Angria et Glass Town. Des univers fictifs que les deux Brontë ont couchés sur le papier, dans des livres minuscules faits main.

 

Lucy Wood, conservatrice adjointe de l’exposition, assure : « C’est une chance rare de voir le seul portrait peint de Charlotte Brontë, parmi des trésors personnels du Brontë Parsonage Museum, pour célébrer la vie et les réalisations remarquables d’une auteure parmi les plus célèbres du XIXe siècle. »

 

En effet, le clou du spectacle sera une toile peinte par son frère Branwell, où les trois sœurs sont présentes, avec une présence visible du peintre. « C’est une de nos œuvres les plus connues, tellement originale, tellement importante. L’exposition, qui est organisée dans la même salle où figure d’habitude ce portrait, nous permet de donner du contexte en cette année du bicentenaire », explique Lucy Wood, à l’AFP.

 

Voilà précisément trois ans, une nouvelle inédite de Charlotte avait été découverte. Intitulée L’ingratitude, c’est un expert belge, Brian Bracken, qui a découvert le manuscrit au Musée Royal de Mariemont. 

 

L’Ingratitude raconte l’histoire d’un jeune rat qui quitte son brave papa pour découvrir le monde, le tout agrémenté « d’un grand nombre de fautes d’orthographe et de conjugaison... Il leur renvoyait souvent leurs devoirs drastiquement corrigés. Malheureusement, il n’y a aucune annotation sur cette copie de L’Ingratitude » notait Bracken.

 

Quant à l’expo, elle a début le 22 février, et s’achèvera le 14 août prochain.


Pour approfondir

Editeur :
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN :

Jane Eyre

de Charlotte Brontë (Auteur)

Charlotte Brontë Jane Eyre Le vent dans les landes désolées a creusé l'âme des soeurs Brontë. Seules, elles se sont inventé une compagnie ; célibataires, elles ont rêvé l'amour. Publié en même temps que le livre de sa soeur Emily, Les Hauts de Hurle-Vent, le roman de Charlotte connut d'emblée un immense succès. Une jeune gouvernante aime le père de ses élèves et est aimée de lui. Mais elle résiste à cet amour, découvrant avec horreur l'existence de la première femme de Rochester, pauvre folle enfermée par son mari

J'achète ce livre grand format à

J'achète ce livre de poche 5.10 €