Plus de 30.000 oeuvres du Bauhaus numérisées par l'université Harvard

Antoine Oury - 16.08.2016

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Bauhaus archives documents - Bauhaus université Harvard - Bauhaus oeuvres


C'est en 1919 que le Bauhaus voit le jour, lorsque Walter Gropius ouvre l'Institut des arts décoratifs et industriels dans la ville de Weimar : l'architecte espère alors accomplir la synthèse des arts en réunissant leur apprentissage dans un gigantesque bâtiment. Si son ultime objectif a été atteint par le design, les productions du Bauhaus ont largement dépassé son cadre théorique pour influencer l'art moderne tout entier. Une immense collection d'œuvres a été numérisée par l'université Harvard, pour une large rétrospective...

 

Marianne Brandt, Untitled [with Anna May Wong], 1929, Harvard Art Museums/Busch-Reisinger Museum

 

 

Le rayonnement du Bauhaus fut international, et ce n'est donc pas une surprise si l'université Harvard, située à Cambridge dans le Massachusetts, détient l'une des plus importantes collections d'œuvres, documents, archives relatifs au Bauhaus. Le fonds de l'université est d'une grande diversité, reflet des nombreux positionnements politiques du mouvement et de ses encore plus nombreuses orientations artistiques.

 

Le portail de l'université Harvard comporte une section spéciale, dédiée au fonds Bauhaus. Si ce dernier a élu domicile dans l'établissement américain, c'est que Walter Gropius, initiateur du mouvement, devient professeur à Harvard à partir de 1937. Par ailleurs, les idées et concepts fondateurs du Bauhaus avaient eu le temps d'atteindre les États-Unis, notamment grâce aux nombreux livres et autres revues du mouvement.

 

L'université propose plusieurs entrées dans les archives, qui contiennent tout de même plus de 30.000 objets, notamment un parcours chronologique pour revivre l'évolution du Bauhaus, ou encore une sélection de différents supports d'expression représentés dans les collections Bauhaus.

 

Il est également possible de choisir un ou plusieurs artistes, pour n'afficher que leurs œuvres. Il y a le choix : de Gropius à Paul Klee, en passant par Jean Arp, Marianne Brandt, Ruth Asawa, Oskar Fischer ou encore August Macke.

 

Les archives Bauhaus de l'université Harvard sont disponibles à cette adresse.

 

 

via Open Culture