Pompei : la fresque érotique représentant Léda et Zeus dévoilée au public

Camille Cado - 27.11.2019

Patrimoine et éducation - A l'international - Léda et Zeus mythe - Pompei découverte archéogie - Léda et Zeus fresque


Ce 25 novembre, le site antique de Pompéi a dévoilé au public des thermes romains, restaurés après leur destruction lors de l’éruption du Vésuve en 79. Les visiteurs ont pu découvrir pour la toute première fois ces espaces ainsi que la Maison des cupidons d’or et ses mosaïques, sans oublier de nombreuses fresques. Parmi elles, une représentation du mythe de Léda et Zeus. 


La fresque, incroyablement bien conservée, a été découverte en novembre 2018 à Regio V, un site archéologique de 24 hectares situé au nord de l’ancienne ville romaine de Pompéi. Elle représente l’union charnelle entre Léda, reine de Sparte, et Zeus (Jupiter pour les Romains) métamorphosé un cygne.

Le 25 novembre, la fresque a pu être visible du grand public pour la première fois. En effet, après de nombreuses fouilles, le site de Pompéi a décidé d’ouvrir l’accès des visiteurs aux thermes, mais aussi aux domus, des demeures luxueuses des classes aisées antiques. 

C'est dans l’une d’entre elles, située au nord du parc archéologique, que se trouvait la fresque. « Les archéologues pensent que la domus appartenait à un riche marchand qui voulait témoigner de sa grande cuture en ornant sa maison de fresques inspirées de ce mythe » précise The Guardian

Le mythe raconte que Zeus, épris de la beauté de Leda, femme de Tyndare, roi de Sparte, demande à Aphrodite de se changer en aigle pour lui donner la chasse : lui-même est métamorphosé en cygne, et cherche ainsi à gagner les faveurs royales.

<

>


 
Alors que Léda prend dans ses bras le cygne apeuré, Zeus en profite pour s’unir à elle. À la suite de quoi, Léda aurait pondu deux œufs, chacun contenant deux enfants : Hélène, Castor, Clytemnestre et Pollux. Or, Tyndare et Léda avaient également fait des galipettes cette même nuit, laissant planer le mystère sur la paternité des enfants. 
 
Les représentations de Léda et du cygne sont très nombreuses dans l’art. Dalí en avait d’ailleurs fait une toile en 1949, la Leda Atómica. Une œuvre que l’on associe au mouvement surréaliste, dans laquelle il représente Gala, son épouse, en Léda contemporaine. 
 
« Leda Atomica est le tableau clé de notre vie. Tout y est suspendu dans l’espace sans que rien ne touche rien. La mer elle-même s’élève à distance de la terre » avait-il écrit à propos de cette huile sur toile.

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.