Pour l'anniversaire de la Magna Carta, Snowden se met à la broderie

Antoine Oury - 20.05.2015

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Magna Carta anniversaire - broderie Edward Snowden - Julian Assange page Wikipédia


Le 800e anniversaire, excusez du peu, de la Magna Carta sera célébré le mois prochain. Ce texte de 63 articles, « Grande Charte des libertés d'Angleterre », remonte au 15 juin 1215, et pose le principe des libertés individuelles, face aux pouvoirs du roi. Enfin, surtout celles des barons. Néanmoins, le texte est une référence en matière de liberté, et la présence de Edward Snowden et Julian Assange pour le célébrer n'est pas surprenante.

 


Cornelia Parker, avec un morceau de sa « Magna Carta 2.0 » (Tony Antoniou/British Library)

 

 

À l'occasion du 8e centenaire de la Magna Carta, l'artiste Cornelia Parker, sculptrice et plasticienne, a réalisé une œuvre après une commande de la Ruskin School of Art, au sein de l'université d'Oxford, qui sera exposée à la British Library. Parker a choisi de faire réaliser une broderie de 13 mètres de long, reprenant la page Wikipedia consacrée à la Magna Carta, telle qu'elle apparaissait en 2014.

 

« Wikipedia est une sorte de broderie, c'est très subjectif, avec beaucoup de contributions, où chacun peut ajouter des éléments. Je voulais que la broderie soulève des questions sur notre rapport actuel avec les principes de la Magna Carta, et sur les défis auxquels nous faisons face avec le numérique pour toutes sortes de libertés », explique Cornelia Parker.

 

L'essentiel de l'œuvre a été réalisé par des détenus britanniques en programme de réhabilitation, mais Parker a aussi fait appel à quelques stars. Le chanteur Jarvis Cocker a brodé « Common people », référence à l'un de ses plus grands succès, Edward Snowden a choisi « freedom », et Julian Assange ou Brian Eno ont eux aussi donné un coup d'aiguille.

 

La broderie sera exposée à la British Library dès le 15 juin, jusqu'au 24 juillet.