Pour les Journées nationales Prison, une Dictée géante avec 2000 détenus

Dépêche - 19.11.2020

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Journées nationales Prison - France dictée prison - Dictée géante détenus


Samedi 28 novembre à 17h30 sur France Culture, Rachid Santaki et Olivia Gesbert organisent une nouvelle « Dictée géante ». Une dictée inédite, ce jour-là, puisqu’elle permettra de faire participer 2000 détenus qui ont fait le choix de devenir des « détenus-apprenants » c’est-à-dire de bénéficier de l’aide de 800 bénévoles assurant gratuitement des cours par correspondance ou en face à face (hors période de confinement). 



 
Rachid Santaki a en effet choisi d’inviter dans son émission l’association Auxilia et, à travers elle, lancer un lien par-dessus les murs des prisons françaises, vers ces 2000 détenus-apprenants, pour un moment fédérateur. 

Alors que se tiennent partout en France les 27e Journées Nationales Prison (du 20 au 29 novembre), Auxilia propose à tous les apprenants derrière les murs, mais aussi à leurs co-détenus, leurs proches et tous les acteurs du monde pénitentiaire, de relever ce défi ludique à la fois personnel et collectif. 
 
Pour les 800 bénévoles qui consacrent une bonne partie de leur temps à apprendre aux détenus, à corriger leur travail et à les motiver sans cesse pour qu’ils continuent à s’instruire ou se former, cette « dictée géante » est une formidable reconnaissance de leur engagement. 

Dans cette période où le confinement fait durement ressentir le sentiment d’enfermement, Auxilia espère que de nombreux passionnés de l’écriture se joindront à cette « dictée de la résilience ». 

La Dictée géante est proposée par Rachid Santaki et Olivia Gesbert à l’antenne de France Culture tous les samedis à 17h30. Les dernières dictées ont été un extrait des Misérables de Victor Hugo ou encore de Vingt mille lieues sous les mers de Jules Verne.

« C’est une chance inouïe pour Auxilia qui, depuis plus de 90 ans assure des formations gratuites aux personnes isolées notamment les détenus. Ils sont ainsi 2000, nos détenus-apprenants dans les prisons françaises. Merci à Olivia Gesbert et Rachid Santaki et à France Culture de permettre à ces détenus de retisser des liens par l’écriture avec la société dans son ensemble », assure Alain Petiot, président de Auxilia.

Association créée en 1929 par deux femmes, Marguerite Rivard et Marguerite Pelecier, avec comme objectif de défendre des valeurs humanistes basées sur l’amitié, la gratuité et l’échange, le projet d’Auxilia consistait alors à proposer des cours par correspondance aux personnes atteintes de la tuberculose.

Au fil des années, après la disparition des sanatoriums, l’association a continué sa mission vers toutes les personnes vivant un enfermement (handicap, prison, personnes en grande difficulté sociale).

Cette fois, cette dictée spéciale sera à suivre le samedi 28 novembre, à 17h30 sur les ondes de France Culture. 

 

crédit photo : vgnk, CC 0




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.