“Pour que vive la maison de Colette", un appel à préserver le patrimoine

Cécile Mazin - 16.12.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Colette auteure - maison patrimoine - travaux construction


« Pour que vive la maison de Colette », le slogan est clair. La Fondation du Patrimoine a ainsi lancé une campagne de souscription nationale, pour inviter chacun à préserver ces lieux d'enfance. Une nécessaire restauration, pour un endroit qu'elle a passé sa vie à recréer, « tout au long de son œuvre ». 

 

 

 

 

L'appel aux citoyens permettra de reconstituer non seulement la maison, mais également les jardins, « tels que Colette les a connus et décrits, ainsi que l'installation du plus important fonds documentaire sur l'écrivain et son œuvre ». Un projet ambitieux, affirme la Fondation, qui est déjà porté par plusieurs grands noms de la littérature, et autres personnalités, comme Carole Bouquet, Sabine Haudepin, Bernard Pivot et Lambert Wilson.

 

 

 

« En s'impliquant dans le projet de la Maison de Colette, la Fondation du patrimoine offre un nouvel élan à la mobilisation. Le montant total de cette opération est de 1,3 million d'euros, dont 1 million est déjà financé. Il manque donc 300.000 euros pour que le projet puisse se concrétiser », précise la Fondation. 

L'écrivain Colette est née à Saint-Sauveur-en-Puisaye, dans l'Yonne. Dans la « grande maison grave et revêche » du 8 rue de l'Hospice (aujourd'hui rue Colette), elle connaît une période d'intense bonheur. Auprès de sa mère, Sido, et au contact de la nature environnante, elle forge une sensibilité et un style uniques dans l'histoire de notre littérature. Son départ, à l'âge de 18 ans, en raison des difficultés financières de la famille, sera pour la jeune femme un véritable traumatisme.

Devenue écrivain, elle n'aura de cesse de recréer dans son œuvre cet éden trop tôt perdu. De Claudine à l'école (1900) à Ces dames anciennes (1954) en passant par La Maison de Claudine (1922) et Sido (1930), Colette a fait de sa maison natale un véritable personnage littéraire.

 

Le projet de sauvegarde du bâtiment est conduit avec plusieurs partenaires, notamment les conseils régionaux de Bourgogne et de l'Yonne, ainsi que le ministère de la Culture et l'Union européenne. L'objectif est de parvenir à rouvrir la maison pour septembre 2015.

 

Le bulletin est disponible à cette adresse.

 

 

 

 

Crédit photo : La Maison de Colette © Fondation du patrimoine © Fondation du Patrimoine — Tous droits réservés

 

  Fondation du Patrimoine, maison de Colette