Pourquoi écrire un sonnet au XXIe siècle ?

Auteur invité - 10.02.2020

Patrimoine et éducation - Patrimoine - poésie sonnet - écrire poésie siècle - forme poème sonnet


Le sonnet est la forme qui incarne au plus haut point la poésie. Par essence, le sonnet est la forme la plus populaire de la littérature française. Sans cette forme canonique, la poésie ne serait plus tout à fait la même. Tout poète doit avoir écrit son sonnet, qu’il soit réussi ou raté, c’est comme un passage sous le bandeau, pour entrer dans le monde enchanté de la poésie.

« Un sonnet sans défauts vaut seul un long poëme ».
Chant II in Art poétique (1674), Nicolas Boileau.
 

Sonnet I
Shakespeare lui-même... Melissa Venable, CC BY NC SA 2.0
 

Le sonnet, c’est toute une histoire. Chaque poète a à l’esprit tout un cortège de souvenirs : Pétrarque et le mont Ventoux, Dante, sa « Laure » et son ami Guido Cavalcanti, Pierre de Ronsard et son « Hélène », Joachim du Bellay à « Rome », le Cavalier marin, les 2 279 sonnets de Giuseppe Gioachino Belli et son pair britannique Anthony Burgess, les sonnets de Henry Howard, d’Edmund Spenser, de John Donne. À Florence, on dira « sonetto », et à Berlin, pour Georg Heym : « sonett ». Le sonnet touche à l’universel, il est tour à tour, italien, français, espagnol, anglais, européen, voire américain, et aujourd’hui mondialisé.
 

La diversité du genre


Au XIXe siècle, le sonnet connaîtra un âge d’or. Dans cette période féconde, des poètes, aujourd’hui méconnus, Charles Asselineau, Georges Proteau, Raoul Lafagette, se lancent dans une aventure titanesque, c’est là toute l’histoire des recueils de « cent sonnets » (par fantaisie, on l’orthographie « sansonnet ») et de « cent un sonnets », voire plus, dont s’inspirera Boris Vian, dans les années soixante. 

Au XXe siècle, Raymond Queneau règlera ses comptes au sonnet, par un coup de baguette mathématique, dans le recueil « Cent mille milliards de poèmes ». Cette œuvre montre le potentiel infini de cette forme presque millénaire. Après mai 68, maître Roubaud fixera les dernières règles du sonnet, et toute sa généalogie, pour le XXIe siècle.
 
Après inventaire, la pratique du sonnet est pittoresque : acrostiche, alexandriniste, alterné, boiteux, bouts-rimés, commenté, dessiné, estrambot, hétérométrique, holorime, irrationel, mésostiche, mince, monorime, monosyllabique, nu, polaire, rapporté, renversé, retourné, revêtu, serpentin. Et encore : demi-sonnet, sonnet à codas, sonnet à la limite, sonnet à rebours, sonnet à refrain, sonnet en croix de Saint-André, en losange, sonnet en prose, sonnets quinzain, seizain, sonnet-double cher à Jean de Boissière, sonnet à queue, pour Jacques Réda.

Inventons, dès à présent, le sonnet chiffonné, circulaire, corné, filiforme, en hommage à Alberto Giacometti, gauche, inflammable, oblique, raccourci, riquiqui, serpentin, spéculaire, triangulaire, vertical, et même céphalophore.

Ou plus expérimental : le sonnet à la carte, le sonnet à trois voies, le sonnet à soufflet, le sonnet à cinq étages, le sonnet-archipel, le sonnet-caoutchouc, le sonnet-échafaudage, le sonnet-haïku, le micro-sonnet, le sonnet-minute, le sonnet en ligne de métro, le sonnet-sismographe, le sonnet-sonate, le sonnet croix de Lorraine, le sonnet arc de Constantin, le sonnet-tours jumelles, le sonnet spatial au sens de Pierre Garnier, ainsi que la « sornette », le sonnet humoristique, et la « sonnette », un sonnet riche en allitérations.
 

Une lutte permanente


D’une façon générale, un sonnet peut s’écrire en moins d’une heure, si l’on est concentré sur l’objet poétique, comme un potier sur son tour. Le poète est ce peintre qui trouverait, au fil de sa promenade, un paysage, dont il souhaiterait garder le souvenir, ou la beauté, comme un rêve qui surgit au milieu de nulle part. Les sonnets qu’on écrit aussi rapidement que l’éclair peuvent être les plus beaux. 

Face au brouillon du poète, on trouve des quatrains et des tercets. Machinalement, il jette des mots, des syllabes, des idées. Il a déjà à l’esprit le premier ou le dernier vers. Un sonnet ne peut s’écrire qu’en alexandrin. Sinon, on aurait moins l’impression que ce poème est un sonnet. On peut tolérer le décasyllabe, si le poète à la nostalgie de ses aînés de la Renaissance, Clément Marot et son sonnet dédié à Madame de Ferrare.

Il faut laisser le champ libre aux rimes, aux rythmes, aux sons. Le sonnet s’organise comme une cathédrale, avec son nombre d’or, son chœur, son vaisseau, son autel, son bénitier. Pour faire un « bon » sonnet, il faut lutter en permanence avec les mots.

Au XXIe siècle, le sonnet ne s’adresse, hélas, plus à une jouvencelle, on ne fait plus l’éloge de sa beauté, de son corps, de son sein. Qui pourrait croire aujourd’hui le discours d’un poète ? Le sonnet se destine à un recueil tiré à vingt exemplaires, à l’histoire des poètes inconnus, à la postérité ‒ rarement ‒, au chapitre d’un ouvrage scolaire aux éditions Nathan, ou encore à une étudiante en thèse à l’université du Montana.

En dernier lieu, le sonnet se fixe, comme une photographie argentique. On retouche, ici et là, un mot, une rime, une virgule. Faudrait-il un titre ? Une dédicace ? Une date et un lieu ? Là encore, jusqu’au bout, le poète est au combat. Quand un sonnet est achevé, le poète ne le touchera plus jamais, comme un ami qu’il ne reverrait plus, sauf pour une édition de ses œuvres complètes.


Commentaires
Très beau texte, poète-auteur invité
"Il n'y a pas de théorie : il suffit d'entendre. Le plaisir est la règle." @ Debussy

En poésie comme en musique : no rules! wink)
"No rules" peut-être, encore que, "no rules" devient vite une règle ; en tout cas, pas sans défi, pour soi même et pour celui qui écoute. L'art de la règle est de la déjouer. Tel est le plaisir.
Quelle belle écriture, cher Nicolas Grenier! Régalez-nous vite d'autres articles!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.