Première Guerre mondiale : écrivains et artistes dans le conflit

Clément Solym - 05.09.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - première guerre mondiale - archives centenaire - commémoration soldats


En cette année de commémoration nationale autour de la guerre de 14-18, le ministère de la Culture poursuit la promotion de toutes les archives réunies. Le Grand Mémorial est un dispositif complet, regroupant une exposition et un documentaire, autour des artistes et des écrivains qui furent engagés dans la Première Guerre mondiale. Drôle de guerre, aujourd'hui encore – et peut-être plus que jamais.

 

Exposition Tardi

Exposition à Angoulême, Putain de Guerre, autour de Jacques Tardi

ActuaLitté, CC BY SA 2.0

 

 

 

« Il y a tout juste cent ans, le 5 septembre 1914, le lieutenant de réserve Charles Péguy recevait une balle dans la tête au cours d'une offensive lancée près de Meaux. La Grande Guerre venait tout juste de commencer. » Triste annonce, et véritable carnage : après quatre années de conflit, 1,4 million de personnes sont mortes, et l'on dénombre 4,2 millions de blessés. 

 

Que Charles Péguy soit retenu comme l'un des premiers n'est pas anodin. Voilà ce qu'il écrivait dans Le Porche du Mystère de la deuxième vertu (wikisource)

 

Mais l'espérance, dit Dieu, voilà ce qui m'étonne.

Moi-même.

Ça c'est étonnant.

 

Que ces pauvres enfants voient comme tout ça se

passe et qu'ils croient que demain ça ira mieux.

qu'ils voient comme ça se passe aujourd'hui et qu'ils

croient que ça ira mieux demain matin.

Ça c'est étonnant et c'est bien la plus grande merveille de notre grâce.

Et j'en suis étonné moi-même.

Et il faut que ma grâce soit en effet d'une force

incroyable.

Et qu'elle coule d'une source et comme un fleuve

inépuisable. 

 

 

Dans le cadre de son dispositif, le MCC profite de nombreuses ressources cinématographiques, et nombre d'archives visuelles. Dans le cadre du film panoramique, il présent « le destin d'écrivains et artistes, connus ou moins connus, ayant participé au conflit (Péguy, Apollinaire, Alain-Fournier, Braque, Léger...) ». Ce film est produit en partenariat avec le Service des Archives de France (SIAF), la Bibliothèque nationale de France (BnF) et l'Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD). Il a reçu le label officiel de la Mission Centenaire 14-18.  

 

Quant à l'exposition, elle vient en complément du documentaire, et se retrouve sur les vitrines du ministère, pour « valoriser le parcours de quinze artistes et écrivains ayant participé aux combats. Les quinze vitrines de la galerie et du péristyle de Valois permettent d'aborder différents aspects de la création en temps de guerre, mettant en valeur l'immense paradoxe entre la richesse et la diversité de ces activités créatrices, et le contexte de destruction et de dévastation de la période 1914-1918. »

 

On retrouvera de nombreuses ressources sur la page du Centenaire.

 

Première bande-annonce

 


Grand Mémorial, artistes et & eacute ;crivains dans la... par culture-gouv