Présenter un examen comme crucial fait baisser la réussite des élèves

Victor De Sepausy - 24.04.2014

Patrimoine et éducation - étude - menace - peur


On se dit souvent que les élèves, face aux examens, ne se montrent pas assez sérieux, prenant les choses trop à la légère. Mais une étude américaine, parue dans la revue School Psychology Quarterly, montre qu'insister sur les conséquences importantes de l'échec à un examen fait baisser les résultats obtenus par les élèves à cette même épreuve, rapporte Vousnousils.

 

Il n'est donc pas bon d'insister trop sur les conséquences négatives d'un échec à un examen futur devant les élèves. L'espoir d'améliorer ainsi leurs résultats serait en réalité totalement illusoire. Un excès de stress vient à produire le contraire de l'effet d'un stress restant mesuré.

 

Faire appel à la peur, à la menace, oui, cela tombe sous le sens que ce n'est pas bon. Mais cette étude vient le démontrer s'il en était encore besoin. Les enseignants, plus rassurants, obtiennent avec leurs classes de meilleurs résultats que leurs confrères qui jouent sur la menace.

 

Face au bac, il faut donc privilégier la formule : « si vous voulez aller à l'université, vous avez besoin de réussir cet examen », et non celle-ci : « vous ne rentrerez pas à l'université si vous échouez à l'examen ».




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.