Préserver le système scolaire par l'édition numérique de manuels

Clément Solym - 07.09.2010

Patrimoine et éducation - A l'international - économies - scolaire - ebooks


L'éducation profitera-t-elle de l'essor numérique ? C'est incontestable, soulgien Digital Publisher dans son livre blanc. Un ouvrage qui réunit les éléments actuels sur l'édition et le lien qui peut se tisser entre enseignants, élèves et ebooks.

Le Royaume-Uni a une détestable réputation dans le domaine scolaire, mais le financement que le gouvernement pourrait apporter dans le domaine du livre numérique, à la hauteur de 25 %, constituerait un moteur phénoménal dans le secteur de l'éducation.

Il s'agirait tout d'abord de convertir les ouvrages actuels en version numérique - et c'est là qu'intervient le financement par le pays. Mais de cet investissement, découlerait une évidente hausse du niveau scolaire, par le biais d'un enseignement et d'un apprentissage révolutionnés, estime le livre.

Au mois d'octobre, plusieurs séries de coupes budgétaires vont intervenir, que ce soit dans le monde éducatif ou celui des bibliothèques - et à plus large échelle, dans le domaine culturel. Cependant, le passage à l'ebook pour la scolarité permettrait des économies de millions de livres sterling, estime ce livre blanc, autant que des sauvetages d'emplois particulièrement menacés.

Économisons !

On se souviendra avec justesse, qu'en 2009, Arnold Schwarzenegger, alors gouverneur de la Californie avait entamé un plan de numérisation des manuels scolaires, justement dans la même optique. Celle de réaliser plus de 350 millions £ d'économies pour l'État. Un an plus tard, les résultats de cette campagne ne sont toujours pas connus, mais nous devrions en obtenir quelques conclusions liminaires dans les semaines à venir.

Concrètement, Ian Jackson, directeur du pôle numérique chez Digital Publisher, considère que le livre blanc parle de lui-même : d'un côté sauver des établissements, d'autre part valoriser l'apport que l'édition numérique peut avoir dans le monde scolaire. Des ouvrages plus riches, plus denses, plus complets, avec toutes les fonctionnalités que l'on connaît et imagine.

Par ailleurs, la mise à jour de ces ouvrages n'aura plus besoin de se faire par réimpression, mais simplement en quelques clics - et surtout, à peu de frais, souligne-t-il. Les économies, le maître mot actuel, rimant avec progression du niveau scolaire, on croit rêver...