Présidentielles : l'UMP envisagerait de faire évoluer le statut des enseignants

Clément Solym - 09.11.2011

Patrimoine et éducation - Scolarité France - convention - éducation - ump


Rien n'est fait, mais c'est toujours dans l'air du temps. Le statut actuel des enseignants du secondaire, régi par un décret de 1950, est attaqué par différentes propositions faites par l'UMP à l'occasion de la convention du parti sur l'éducation. Une révision des obligations de service serait envisagée avec l'adoption d'un nouveau statut qui prendrait en compte à la fois les cours et les missions qui s'y ajoutent telles que l'orientation, la concertation ou encore le tutorat.

 

Actuellement, un agrégé est tenu de faire 15 heures de cours par semaine tandis qu'un certifié doit en faire 18. A ces heures viennent s'ajouter toutes les autres missions mais elles ne sont pas formalisées en obligations horaires. Les syndicats enseignants, qui ne sont pas tous opposés à des évolutions sur les statuts, craignent cependant que ce soit un prétexte permettant d'alourdir une fois de plus la masse de travail hebdomadaire.