Quand l'école de la République discrimine les élèves aveugles

Nicolas Gary - 22.03.2018

Patrimoine et éducation - Scolarité France - élèves aveugles manuels - manuels scolaires handicaps - élèves handicapés lecture


Les élèves handicapés sont laissés sur la touche par le milieu scolaire. Pour la députée Nadia Essayan, un manque cruel d’attention portée aux aveugles persiste dans l’Éducation nationale. En cause, l’accès aux livres et manuels scolaires, qui, en dépit des efforts, reste toujours insuffisant. Et entraîne une dicrimination directe.


L'aveugle
Thomassin Mickaël, CC BY 2.0

 

Interpellant le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, la députée du Cher (Mouvement démocrate et apparentés) rappelle l’évolution de la réglementation « encadrant l’exception handicap ». Il s’agit en effet de faciliter la vie des organismes qui produiront des livres adaptés — notamment par l’accès aux fichiers sources des éditeurs. « Une avancée remarquable », indique la députée. 

 

Les ressources de l’Educnat et celles du ministère de la Culture, avec la collaboration des maisons d’édition, ont ainsi permis de « rendre l’édition nativement accessible » — ou presque. Mais pour l’heure, il s’agit avant tout de littérature générale, déplore la députée.

 

Ainsi, « au vu de la complexité croissante des ouvrages scolaires (version papier ou numérique), leur édition ne sera probablement jamais nativement accessible et un travail d’adaptation est et restera nécessaire pour les transcrire en braille, en gros caractères ou en version sonore ». 

 

Les élèves empêchés de lire ne reçoivent en effet pas, comme leurs camarades voyants, des manuels scolaires adaptés dès la rentrée scolaire. Ces dernières ne sont « disponibles qu’au bout de plusieurs mois, au prix d’efforts incroyables d’artisans de l’adaptation qui manquent cruellement de moyens et de soutien ». 
 

Italie : accord majeur sur la lecture
pour les aveugles et malvoyants

 

Et la députée d’avancer le chiffre de 5 % des ouvrages publiés en France qui deviennent des livres adaptés. Et pour ce qui est des livres scolaires, « la pénurie relève de l’indigence », entraînant une discrimination intolérable pour les jeunes en situation de handicap.
 

Un rapport de décembre 2016 resté lettre morte

 

D’autant plus que le braille, dans son usage et son enseignement, serait de moins en moins répandu en France. Que faire, donc ? Et la députée, interpellant Jean-Michel Blanquer d’inventorier, à la Prévert, plusieurs impératifs auxquels il sera urgent de faire face. 

 

la mise en œuvre des recommandations incombant au ministère de l’Éducation nationale du rapport « Les structures ayant une activité d’adaptation des œuvres au bénéfice des personnes en situation de handicap » ; 

la nomination d’un chef de projet pour que le ministère de l’Éducation nationale soit proactif sur ce sujet, dont les missions pourraient être d’assurer la mise en œuvre et le suivi des recommandations du rapport et de participer à la coordination interministérielle et au suivi de l’accessibilité des documents numériques ; 

toutes mesures permettant la montée en puissance du secteur de l’édition adaptée pour que les enfants handicapés empêchés de lire disposent dès la rentrée des ouvrages scolaires dont ils ont besoin.

 

Mais Jean-Michel Blanquer n’est pas le seul visé par cette question parlementaire : Françoise Nyssen, pour la Culture, et Agnès Buzyn, pour le ministère des Solidarités et de la Santé, sont également sollicitées. Début janvier, c’est Édouard Philippe qui, sur ces mêmes questions d’accessibilité, avait été interpellé. Mais le Premier ministre n’a pas encore pris le temps de répondre.

 

 

Bibliothèques sonores :
donner sa voix pour les personnes empêchées de lire

 

La députée leur demande d’œuvrer au plus vite, pour ne pas laisser 1,7 million de déficients visuels privés de lecture. Ou alors, comment expliquer que « le sujet de l’édition adaptée qui impacte 4 ministères différents n’ait pas été retenu parmi les chantiers prioritaires du comité interministériel du handicap alors qu’il nécessite une volonté politique » ? 

 

Rappelant le rapport de décembre 2016, Les structures ayant une activité d’adaptation des œuvres au bénéfice des personnes en situation de handicap, la députée renvoie à la lecture des 26 recommandations les trois ministres. Ce dernier est disponible en PDF, pratique si l’on a besoin de grands caractères...  `
 

Et justement, l'adaptation...
 

De son côté, le Syndicat national de l’édition, récemment, faisait part d’inquiétudes concernant la directive que porte l’Europe, sur l’accessibilité des biens et services. 
 

Observant une « simplification satisfaisante des exigences » pour l’accessibilité des livres numériques, avec la disparition de détails techniques et de normes, le SNE déplorait la conservation de « certains principes de base de l’accessibilité commerciale (substitution de tous les visuels par de l’audio alternatif) restent toujours inatteignables pour les livres scolaires, fortement illustrés ou les bandes dessinées ».

 

En effet, les éditeurs de livres — surtout les plus gros, qui produisent un grand nombre d’ouvrages — ne veulent pas se voir imposer trop de contraintes dans la création des livres numériques, des impératifs qui feraient grimper la facture. Aussi, le travail de lobby se concentre désormais sur la possibilité d’étendre les dispenses réservées aux petites et moyennes entreprises à d’autres sociétés d’édition.


Commentaires

Les Bibliothèques Sonores de l'Association des Donneurs de Voix, proposent gratuitement plus de 1000 ouvrages de littérature scolaires en version audio aux élèves empêchés de lire par un handicap médicalement attesté.

Mais cela est loin de couvrir les besoins des élèves handicapés.

Attention à ne pas limiter et/ou compliquer l’exception au droit d'auteur dont bénéficie les Associations qui luttent contre le handicap et favorisent par leur action le développement de la lecture et la culture en aidant les jeunes handicapés.

Christian ROUMILHAC - Délégué des Bibliothèques Sonores pour l'île de France

www.advbs.fr

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.