Quand les émissions TV font tomber les adolescentes enceintes

Clément Solym - 11.11.2008

Patrimoine et éducation - A l'international - emissions - TV - adolescentes


C'est une enquête pour le moins originale qui vient de sortir des laboratoires de l'organisme RAND, menée depuis trois ans, expliquant que les adolescentes ont un comportement sexuel à risque, motivé par l'influence de programmes télévisés dans lesquels on découvre des présentatrices sexy en début de grossesse.

« Nos résultats suggèrent que la télévision peut jouer un rôle important expliquant le taux de grossesses élevé chez les adolescentes aux États-Unis », explique Anita Chandra. Pas de causalité directe ni immédiate, donc, mais un facteur qui doit être plus largement considéré.

Les chercheurs ont ainsi effectué un sondage auprès de collégiennes et lycéennes de 12 à 17 ans, interrogeant leurs habitudes télé, leur comportement sexuel et leur désir de grossesse. En tout 718 jeunes filles se sont pliées à l'enquête, et évidemment, celles qui regardent les programmes incriminés seraient deux fois plus enclines à tomber enceintes.

Cela peut aller de l'animatrice sexy dans son début de grossesse, comme nous le précisions, ou des actrices dans des sitcoms, voire dans des messages publicitaires... Cependant, si les ados sont bombardées d'éléments concernant la sexualité, ils s'accompagnent rarement de message touchant à la grossesse ou aux MST. Et pour approfondir cette étude, les chercheurs envisagent d'inclure les magazines et internet.

Selon eux, les adolescentes vivant au sein d'une cellule biparentale voient les risques de grossesse soudaine, voire mal contrôlée, réduits de moitié.