Québec : l'apprentissage de la lecture révisé pour les garçons

Clément Solym - 20.10.2011

Patrimoine et éducation - A l'international - enseignement - quebec - garcons


Les filles travaillent mieux à l'école. Au Québec, ce n'est plus une idée reçue. le ministère de l'Education a décidé de réviser l'enseignement de la lecture pour les garçons en première année du primaire, afin de combler leur retard manifeste dans ce domaine.

 

 

Lors d'un discours au Centre des congrès de Québec mercredi, la ministre de l'Education Line Beauchamp a annoncé que le ministère et les syndicats d'enseignants devront réfléchir à une proposition de changements de l'enseignement de la lecture pour les garçons.

 

Cette décision fait suite à la demande de la centrale des syndicats du Québec (CSQ), qui assure que plusieurs recherches prouvent que l'écart en lecture entre les filles et les garçons est trop important et s'établit dès le passage de la première à la deuxième année de primaire.

 

Selon le syndicat, l'écart entre les deux sexes se creuse d'autant plus à l'âge de quinze ans, au point que les garçons ont souvent un retard d'un an par rapport aux filles.

 

De même, le décrochage scolaire dans le secondaire est plus important chez les garçons (22,6%) que chez les filles (14.3%).