Quelle place pour les langues d'Outre-mer ?

Clément Solym - 16.12.2011

Patrimoine et éducation - A l'international - Outre-mer - langues - Frédéric Mitterrand


Le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand se rendra à Cayenne en Guyane pour les États-Généraux du multilinguisme dans les Outre-mer.

 

Créole, hmong, français,... il y a une très grande diversité de dialectes dans tous les pays d'Outre-mer.  « 28 langues sont pratiquées en Nouvelle-Calédonie, 19 langues couramment usitées en Guyane, dont 7 étrangères, 7 en Polynésie… En Martinique, en Guadeloupe, à la Réunion, le créole est une
composante essentielle de l'identité culturelle des citoyens ».

 

 

Du 14 au 18 décembre, la question du multilinguisme sera débattue lors d'Etats-Généraux qui se tiendront à Cayenne en Guyane.

 

« Microcosme représentatif de l'ensemble des problématiques linguistiques et de diversité culturelle des autres territoires, la Guyane - où sont parlés (outre le créole guyanais), 4 créoles bushinenge à base lexicale anglo-portugaise, 6 langues amérindiennes et une langue asiatique (le hmong) - a une légitimité particulière à accueillir une telle rencontre. »

 

Au programme, une discussion sur le poids des langues dans la vie de tous les jours, son apprentissage, mais aussi la place à leur accorder dans les médias. 250 participants sont attendus dont le ministre de la Culture Frédéric Mitterrand pour clore l'année de l'Outre-Mer.

 

Une petite place au soleil ?