Querelle de ministres autour des programmes du primaire

Clément Solym - 13.03.2008

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - Ferry - Lang - Darcos


Alors que la révolte gronde déjà autour des nouveaux programmes du primaire présentés par le ministre de l’Education nationale Xavier Darcos, Jack Lang et Luc Ferry s’unissent pour ajouter de l’huile sur le feu… Tous deux anciens ministre de l’Education nationale (l’un en 1992-1993 et 2000-2002, l’autre entre 2002 et 2004), mais appartenant à des partis opposés, ils signent un appel au ministre actuel à paraitre dans Le Nouvel Observateur ce jeudi.

Les nouveaux programmes mettraient en péril notre système scolaire :

De leur point de vue, ces nouveaux programmes « risquent de nuire gravement à la santé de notre système éducatif ». Eux que tout oppose, se retrouvent dans la défense d’un système éducatif de qualité. Présentés par le président le 15 février dernier, Xavier Darcos a détaillé quelques jours après ces nouveaux programmes. Ils doivent, dès la rentrée 2008, effectuer un réajustement des horaires en faveur du français, des mathématiques et du sport.

Les deux anciens ministres jugent sévèrement la méthode et selon eux, « la seule véritable visée » est un « affichage politique qui relève d’une catégorie relativement nouvelle : celle du populisme scolaire ». C’est sous le signe de l’imposture et du mensonge que ces deux hommes classent l’arrivée de ces textes. En donnant des exemples précis, ils démontrent que « malgré les affirmations qui figurent dans la présentation des programmes, les horaires de français ne sont nullement augmentés mais considérablement réduits par rapport à ceux de 2002 ».

« Comment Xavier Darcos peut-il prétendre (...) diminuer tout à la fois l'horaire hebdomadaire (qui passe de 26 à 24 heures en raison de la suppression des heures du samedi matin), augmenter les horaires de sport et de maths, créer une discipline nouvelle (l'histoire de l'art) et malgré cela augmenter le français ? », s'interrogent-ils. Les deux hommes attendent une prise de conscience de l’actuel ministre.

La réponse du ministre en place : Xavier Darcos

En campagne dans son fief de Périgueux pour le deuxième tour des municipales, M. Darcos leur a répondu, par l'intermédiaire de son cabinet, que ces nouveaux programmes n'avaient « qu'une ambition : faire en sorte que l'Ecole redevienne l'affaire de tous, récréer un consensus entre les familles et l'école pour que celle-ci ne soit pas seulement l'affaire de spécialistes ».

Il précise que le but est d’ « en finir avec 30 ans de pédagogisme qui a laissé croire qu'on pouvait apprendre en s'amusant ». « On peut s'obstiner à penser que l'observation réfléchie de la langue » vaut mieux que l'apprentissage de la grammaire, mais on a la preuve que ce n'est pas ce qui permet aux élèves d'apprendre à lire, écrire et compter correctement », a-t-il ajouté.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.