Rachetée par l'Allemagne, la maison de Thomas Mann échappe à la destruction

Antoine Oury - 21.11.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - Thomas Mann maison - Thomas Mann auteur - JR Davidson architecte


Comme Stefan Zweig, Thomas Mann quitte l'Allemagne au cours des années 1930, effrayé par la montée au pouvoir d'Adolf Hitler. L'auteur de La Montagne magique décolle alors pour la Californie, à Los Angeles, où il s'installe durant une vingtaine d'années. Sa maison, menacée de destruction, a été rachetée par l'Allemagne, qui la transformera en « centre transatlantique ».

 

Portrait of Thomas Mann, holding hat, gloves, and cigar.jpg
Thomas Mann par Carl Van Vechten en 1937, domaine public

 

 

La maison américaine de Thomas Mann, située à Pacific Palisades, un quartier de Los Angeles (États-Unis), était menacée de démolition si elle ne trouvait pas rapidement preneur : en location depuis 2011, la bâtisse a finalement été mise en vente le 11 mai 2016 pour la somme de 17,9 millions $. Le 20 juin dernier, elle a été réévaluée à 14,9 millions $, ce qui représentait une chute de son prix de vente de 16,7 %.

 

En somme, la maison dessinée par l'architecte JR Davidson selon les demandes de l'écrivain ne se vendait pas. Pour attirer un éventuel investisseur, l'agence immobilière chargée de la vente de la propriété précisait dans son offre que le terrain avait plus de valeur que la maison, et que cette dernière pouvait sans problème être détruite.

 

Logiquement, la proposition avait provoqué un tollé en Allemagne, et Jürgen Kaumkötter, un conservateur d’art, avait proposé au gouvernement allemand de racheter la maison pour en faire une retraite d'écrivains. Une transformation qui ferait quelque peu revivre l'ambiance de la villa lorsqu'elle était habitée par Thomas Mann, puisque ce dernier y accueillait les auteurs allemands exilés, membres du groupe Exilliteratur, dont Bertolt Brecht, Bruno Frank ou encore Susan Sontag, alors âgée de 14 ans...

 

Jürgen Kaumkötter peut se féliciter, puisque le gouvernement allemand a bien racheté l'ancienne propriété de Thomas Mann, pour un montant proche de 13 millions $, d'après le Süddeutsche Zeitung. Gerhart Baum, ministre fédéral de l'Intérieur d'Allemagne entre 1978 et 1982, avait déjà tenté d'acquérir la maison à la fin des années 1970, sans succès à l'époque.

 

 

Cette fois, la maison sera réhabilitée : au cours des deux prochaines années, une rénovation des lieux sera effectuée pour « faire revivre la villa de Thomas Mann », a souligné le ministre des Affaires étrangères allemand Frank-Walter Steinmeier. La maison fut « un foyer pour de nombreux Allemands qui ont travaillé à un avenir meilleur pour leur pays, ont posé les jalons d'une société ouverte et instauré les bases de valeurs transatlantiques communes », a-t-il ajouté.

 

Si Thomas Mann avait quitté l'Allemagne face à la montée du nazisme, il quitta les États-Unis avec l'avènement du maccarthysme, en 1952... C'est aussi une certaine idée de la liberté qui vit au sein de cette maison.

 

via The GuardianSüddeutsche Zeitung