medias

Réchauffement climatique : de nouvelles Atlandide à venir

Louis Mallié - 13.05.2014

Patrimoine et éducation - A l'international - Réchauffement climatique - Ville engloutie - Littérature


Le réchauffement climatique pourrait bien avoir des conséquences insoupçonnées. Dans un article publié aujourd'hui sur son site, l'éditeur Melville House établit une petite liste de livre susceptible de devenir « obsolète » par la montée des eaux ! Le tout très rigoureusement étayé par des études de la NASA…

 

 

 

The Silent Evolution, du sculpteur anglais Jason deCaires Taylor

Jason deCaires Taylor, CC BY-SA 3.0 

 

 

Donc uneconférence de presse donnée mardi, la NASA a confirmé sans détour les scénarios établis depuis plusieurs décennies par les scientifiques :  « la plaque de la côte ouest de l'Antarctique est dans une phase de déclin irréversible, sans que rien ne puisse stopper les eaux issues de cette fonte de se mêler à la mer ». La conséquence obligée est naturellement la montée du niveau des océans : « Ces glaciers contribuent déjà à la hausse du niveau de la mer. (…) Ils contiennent suffisamment de glace pour augmenter le niveau des eaux de 1,2 mètre, et sont en train de fondre bien plus vite que ce que les scientifiques avaient prévu. »

 

Cette étude rejoint une autre récemment publiée parl'Intergovernmental Panel on Climate Change, qui prédisait une montée de un mètre à venir ce siècle-ci. On sait le problème qu'engendrent de tels faits : l'engloutissement à venir de nombreuses villes, archipels, côtes… Parmi ces lieux on en compte quelques-uns plus que célèbres - et même légendaires : Venise, la Nouvelle-Orléans et Amsterdam seraient parmi eux. Incommensurable perte pour le patrimoine mondial, l'engloutissement aurait aussi une répercussion pour la nature de nombreuses oeuvres littéraires...

 

C'est ainsi que l'éditeur Melville House s'est amusé à lister les livres rendus « obsolètes »  par ces nouveaux changements géographiques. Parmi eux on trouve donc Freya of the Seven Isles de Joseph Conrad, The Beach of Falesà de Robert Louis Stevenson ou encore The Narrative of Arthur Gordon Pym of Nantucket d'Edgar Allan Poe…

 

Et si on regarde plus loin que dans le seul giron de Melville House, on pourra largement allonger la liste de ses ouvrages qui outre leur valeur littéraire, se verront conférer celles d'évoquer de véritables mondes perdus… Parmi ces nouvelles Atlantide on trouvera donc : le tout récent prix Pulitzer de Donna Tart, Mort à Venise de Thomas Mann, La chute d'Albert Camus,  Entretiens avec un vampire de Anna Rice, Moustiques de Faulkner, Un tramway nommé désir de Tenesse Williams,  Les Travailleurs de la mer de Victor Hugo, Othello de Shakespeare, ou encore le Voyage du condottiere d'André Suarès.

 

Mais si l'Atlantide engloutie était un mythe inventé par Platon pour critiquer l'orgueil de l'impérialisme athénien, celui des Venise et des Amsterdam englouties serait malheureusement bien un souvenir littéraire qui fera probablement rêver et trépigner les générations à venir...