Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Redécouvrez International Times, le journal de la contre-culture londonienne

Antoine Oury - 23.08.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - International Times Londres - International Times underground - International Times contre-culture


La contre-culture des années 1960 et 1970, ce n'est pas que San Francisco et Woodstock : outre-Manche, à Londres, de très sérieux hippies travaillaient aussi à promouvoir et défendre d'autres manières de vivre, d'écrire ou de jouer de la musique. En 1966, dans les locaux de la librairie mythique Indica, c'est un journal qui se créé, l'International Times. Les numéros sont accessibles en ligne.





En 1965, sur Mason's Yard, au coeur de Londres, trois amis, John Dunbar, Peter Asher et Barry Miles, ouvrent les portes de la librairie Indica : d'emblée, ils savent que leur boutique ne sera pas comme les autres. Également galerie d'art et maison d'édition, elle devient rapidement le centre névralgique de la contre-culture à Londres.

Restée dans les mémoires comme le lieu où John Lennon rencontra Yoko Ono, lors d'une de ses expositions, elle était l'un des endroits favoris d'un autre Beatles, Paul McCartney.

Également nommé IT, la revue International Times voie le jour en 1966, et comptera parmi ses rédacteurs et éditeurs des personnalités politiques et culturelles de l'époque, parmi lesquelles John Hopkins, David Mairowitz, Barry Miles, Jim Haynes, Tom McGrath. Jack Moore, ou encore William Levy et Mick Farren. Lors de la soirée de lancement, Soft Machine et Pink Floyd jouent quelques morceaux : on a entendu pire.

Dans les pages de la revue, de nombreux textes, quelques illustrations et photographies : des comptes-rendus d'exposition, des articles sur la mode, la politique, des critiques de livres, de pièces de théâtre et d'albums, évidemment... Sans oublier quelques bandes dessinées, pour couronner le tout.

Plusieurs plumes de renom sont présentes dans les pages du journal : Allen Ginsberg, grand ami de Barry Miles, mais aussi William Burroughs, Germaine Greer ou encore le DJ John Peel.

<

>



IT connut une existence tourmentée : si la librairie qui l'avait vu naître ferme ses portes le 29 février 1970, l'International Times est publié jusqu'en 1974, avant de renaître sous différentes versions et à différentes époques. Il existe encore, désormais uniquement publié sur internet. Les différents numéros sont accessibles dans les archives de la revue.


Barry Miles - In the Seventies : Aventures dans la contre-culture - Castor Music -  9791027800506 - 20 €

Pour approfondir

Editeur : Castor Astral
Genre :
Total pages : 246
Traducteur :
ISBN : 9791027800506

In the seventies ; aventures dans la contre-culture

de Barry Miles(Auteur)

Débutant avec l'exposition Weathermen à Greenwich Village and se terminant avec le punk, les années 1970 ont été l'âge des extrêmes, entre sexe, drogue et bien-sûr, le rock and roll. Entre les scènes underground de Londres, New York, et de la Californie, Barry Miles se remémore et raconte ses rencontres avec les légendes de la décennie. In the Seventies est un mémoire qui défie les perceptions modernes des années 1970 ; loin de la simple compilation d'anecdotes, l'auteur montre ici à quel point des artistes comme Patti

J'achète ce livre grand format à 20 €