Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

medias

Redécouvrir la poésie sonore des futuristes russes

Antoine Oury - 30.01.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - poésie sonore - futurisme Russie - futuristes russes


Le Getty Research Institute, institution de recherches de Los Angeles, a conçu un site web pour vivre l'expérience de la poésie sonore, proposée au début du XXe siècle par les poètes futuristes russes. En effet, le mouvement futuriste, qui prônait une réforme du langage au profit de plus de dynamisme, ne s'est pas arrêté à l'Italie.

 

 

 

Publiés entre 1910 et 1915, les principaux recueils de poésie sonore russe sont méconnus : expérimentaux à leur époque, ils restent difficiles d'accès pour les non avertis, d'autant plus qu'il est nécessaire de pouvoir lire et parler le russe pour les saisir dans leur intégralité. Le site web du Getty Institute accompagne le livre de Nancy Perloff, Explodity : Sound, Image, and Word in Russian Futurist Book Art (Getty Publications), et propose de découvrir 10 poèmes sonores issus de 4 recueils.

 

Les 10 textes, signés Alexeï Kroutchenykh et Velimir Khlebnikov, sont lus par Vladimir Paperny, professeur à l'université de Californie, et accompagnés d'une transcription en anglais qui respecte le style si particulier des futuristes.

 

En effet, ces poèmes s'inscrivent dans le mouvement zaoum, заумь ou заумный язык en russe, fondé par Alexeï Kroutchenykh lui-même en 1913 : l'écriture est alors dirigée par le son, censé permettre l'accès à une dimension transmentale. L'ouvrage le plus célèbre du mouvement futuriste, Zang Tumb Tumb de l'Italien Marinetti, mettait d'ailleurs en pratique ce style poétique.

 

Le site spécial du Getty Institute est accessible à cette adresse.

 

 

via Hyperallergic