Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Renforcer le secteur pédagogique avec la norme EPUB 3

Clément Solym - 30.07.2013

Patrimoine et éducation - A l'international - manuels scolaires numériques - taux d'doption - EPUB3


L'IDPF vient de diffuser un communiqué de presse pour faire état d'un atelier prévu pour le mois de septembre, et consacré à l'EPUB 3. Il s'agira plus spécifiquement de s'adresser aux éditeurs scolaires, pour affiner avec eux des programmes de publications dans le format. Dont les spécifications finales ne sont par ailleurs toujours pas livrées. 

 

 


 

 

L'atelier devrait réunir les principaux acteurs du milieu pédagogique - éditeurs, plateformes, prestataires, etc. Le tout pour faire avancer l'adoption de l'EPUB3, et la conception de manuels scolaires numériques et autres contenus pédagogiques reposant sur ce format. 

 

Considérant que les contenus numériques dans le secteur de l'éducation disposent d'un fort potentiel pour améliorer de manière significative les résultats scolaires, l'IDPF pousse donc tout un chacun à s'emparer du sujet. « Par rapport aux manuels imprimés, et au matériel pédagogique, le contenu numérique peut apporter un meilleur soutien, en matière d'accessibilité, d'adaptation aux apprentissages individuels. Mais également d'accroître l'investissement et l'apprentissage, grâce à l'interactivité [...]. »

 

Une pareille déclaration d'intention est on ne peut plus louable. 

 

C'est pourtant une situation délicate, où le serpent se mord la queue. Plusieurs études et enquête ont montré, ces dernières semaines que les étudiants n'adoptaient pas plus que les enseignants, les manuels scolaires numériques. Ainsi, la génération Y étudie encore majoritairement à noircir des feuilles blanches. Une étude de la National Association of College Stores aboutissait ainsi à 77 % de lycéens peu amènes vis-à-vis du manuel numérique.

 

Une étude réalisée par Bowker, outre-Atlantique, montre qu'au cours des deux dernières années, 31 % des élèves ont essayé les manuels scolaires numériques, contre 28 % durant le précédent trimestre. Et près d'un quart de ceux qui s'y sont frottés le préfère alors aux versions papier. Pour eux, les atouts les plus évidents du numérique sont la tarification, les fonctionnalités de recherche dans le texte et la commodité de transport.

 

Que l'EPUB3, et de nouveaux contenus plus interactifs puissent apporter un changement, pourquoi pas, après tout...

 

via Digital Book World