medias

Rétrospective Roman Cieslewicz au MAD : "une affiche, une idée"

Laure Besnier - 03.05.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Musée Arts Décoratifs - Roman Cieslewicz affichiste - Exposition graphisme affiches


La grande rétrospective autour de celui qui se définissait comme « chirurgien de l’image » ou « aiguilleur de rétine », Roman Cieslewicz, a commencé aujourd’hui au Musée des Arts Décoratifs (MAD). Une exposition extrêmement riche où se télescope l’incroyable travail de l’artiste avec l’histoire du XXe siècle, l’histoire de l’art, graphique et visuelle, l’histoire de la presse, du cinéma ou encore de l’édition. Au fur et à mesure des salles, les oeuvres du graphiste polonais se dévoilent, triomphales. 

 

Exposition Roman Cieslewicz – MAD 2018

ActuaLitté, CC BY-SA 2.0



« Ma relation avec Roman Cieslewicz ? C’est une histoire de vingt ans » raconte Amélie Gastaut, commissaire de l’exposition. Étudiante à la Sorbonne, elle écrit un mémoire sur le graphiste polonais (1930–1996) formé aux Beaux-Arts de Cracovie et acteur important de l’École de l’Affiche polonaise. Puis, elle participe à la première donation des oeuvres de l’artiste par Chantal Petit Cieslewicz, la femme de Roman, au Musée de Grenoble. La commissaire, également conservatrice en chef au Musée des Arts décoratifs  ajoute : « c’est grâce à mon travail sur Roman Cieslewicz que je suis arrivée au MAD. »

 

« J’ai fait d’autres expositions sur Roman, qui avait un petit caractère rétrospectif, mais qui était de moins grande ampleur » continue Amélie Gastaut. Et, en effet, la rétrospective consacrée par le MAD est impressionnante dans la pluralité des pièces présentées – plus de 700. Celles-ci proviennent du musée de Grenoble, du centre Pompidou, des propres archives du MAD mais aussi de celles de l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC), et, enfin, de particuliers. Un véritable travail de fourmi – de recherche, de récupération et de sélection – pour ce projet d’exposition qui a commencé il y a environ trois ans. 

 

L’idée de cette rétrospective ? Se « plonger dans les archives » de l’artiste polonais et voir « comment l’image se fabrique ». Chronologique, l’exposition est entrecoupée de salles thématiques, cette fois-ci a-chronologiques, réunissant différentes oeuvres de l’artiste autour d’un thème (l’oeil, la main, Mona Lisa, Le Ché) provenant d’une de ses boîtes d’archives (il dépouille la presse, chaque jour, et classe les images qu’il trouve dans ces dernières). 

 

L’image est la « préoccupation essentielle » de Roman Cieslewicz qui les collecte et les confronte. C’est aussi quelqu’un qui « aimait les mots et qui sait les utiliser de manière très percutante » précise Amélie Gastaut. « Une affiche, c’est une idée » disait l’artiste.

La commissaire se souvient de cette double page, dans Kamikaze (revue d’information créée par Roman Cieslewicz en 1976, publiée par les éditions Christian Bourgois) à propos du procès de Klaus Barbie. « Sur la page de gauche, on voit maître Vergès (son avocat, ndlr) et sur la page de gauche, une poupée Barbie, avec un petit portrait de Klaus Barbie en haut. Les mots, sur les pages : Le maître et sa poupée. » À travers ce jeu de mots, on retrouve l’écriture « rapide, concise et percutante » signée par l’artiste polonais. Autre affiche pour s'en convaincre : « Contre Le Pen de mort (et ce n'est qu'un détail) ». 
 

Au MAD : se pencher sur "la fabrique des images" par Roman Cieslewicz

 

À souligner, un nouveau catalogue de référence accompagne cette rétrospective. Le dernier catalogue en date, signé par Margo Rouard datait d’une exposition de 1993, au Centre Pompidou. Cette fois-ci, sous la direction d’Amélie Gastaut, le catalogue prend la forme d’un abécédaire, dont les entrées correspondent au thème d’une boîte d’archive ou à une période très précise de son travail, l’artiste s’étant renouvelé maintes fois, tout au long de sa vie.


<

>

 




Commentaires

Quelques affiches remarquables de Roman Cieslewicz d'avant 1963 sont sur lesaffiches.com

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.