Rousseau, Les Confessions, Livre I, Incipit

Clément Solym - 08.04.2008

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Jean - Jacques - Rousseau


Aujourd’hui, je vous propose un deuxième extrait de l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau, sans doute aussi connu que le premier : l’incipit du Livre I des Confessions. Ce texte a souvent desservi son auteur. Par le ton qu’il emploie, on l’a souvent taxé d’égocentrique, de présomptueux. Pris d’une paranoïa aiguë, Rousseau se détourne des hommes pour demander à Dieu qu’il soit le témoin de sa pureté de cœur. On retrouve là des sentiments qui se feront encore plus prégnants dans les Dialogues de Rousseau juge de Jean-Jacques.

Toutefois, il faut rendre à César ce qui appartient à César. Les Confessions ont fait date. Une manière de se penser, une façon de s’écrire ont été initiées par Jean-Jacques Rousseau. Nombreux sont les auteurs du XIX° siècle qui lui sont redevables.