Rowling et Beckham s'unissent pour venir en aide aux enfants

Louis Mallié - 06.03.2014

Patrimoine et éducation - A l'international - Rowling - Beckham - Lettre


Une lettre envoyée hier au Times, cosignée notamment par J.K Rowling et Victoria Beckham, demande au gouvernement britannique de venir en aide aux victimes des guerres - particulièrement celles de Syrie. Elle presse les dirigeants de se concentrer sur des actions concrètes pour protéger non seulement les femmes, mais aussi les enfants - garçons aussi bien que filles - soumis aux violences des conflits. 

 

 

David Beckham
Yahoo Pressebilder, CC BY ND 2.0

 

 

« Dans les zones de guerre [en Syrie], les violences sexuelles produisent autant de dégât que les balles et les bombes. » dit la lettre.  « Le problème de la violence sexuelle risque d'être catastrophique, causant à toute la jeune génération prise dans le conflit des dommages psychologiques irréverversibles» . 

 

Écrite au nom de l'UNICEF, elle appelle également le gouvernement Britannique à réunir un fond suffisant pour financer une aide psychologique et financière à long terme pour les survivants.  « Les ministres britanniques doivent faire tout leur possible pour s'assurer que les mesures prises lors des prochains sommets s'occupent en priorité de protéger les enfants des crimes sexuels. »  

 

Également signée par Jemima Khan, ambassadrice de l'UNICEF en Grande-Bretagne, et un large éventail de personnalités anglaises, la lettre compte sur la renommée de ses signataires pour trouver un écho rapide : « Les chefs internationaux doivent saisir cette opportunité pour défendre la femme et protéger les enfants du viol et des abus sexuels. dans les zones de guerre »