Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Saint-Éxupéry aurait survécu au crash de son avion, affirme un livre

Victor De Sepausy - 12.10.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Antoine Saint-Éxupéry - Saint-Éxupéry mort - accident avion Saint-Éxupéry


« Si je suis descendu, je ne regretterai absolument rien. » Ce sont les dernières paroles connues d’Antoine de Saint-Exupéry, avant son dernier envol. Le 31 juillet 1944, à 44 ans, l’aviateur s’embarque dans son Lightning P38 sur l’aérodrome de Borgo, en Haute-Corse. Un vol de reconnaissance, dont il ne reviendra pas. Mais qui ne lui aurait pas coûté la vie...




 

On pensait toutes les théories autour de la mort de Saint-Exupéry balayées depuis qu’une fameuse gourmette avait apporté un éclairage nouveau. Pourtant, François d’Agay et Bruno Faurite, proches de la famille et des plongeurs archéologues, Lino von Gartzen et Luc Vanrell, envisagent une autre théorie. Saint-Ex aurait survécu au vol, et serait en réalité mort de ses blessures, dans une prison allemande.

 

Selon l’enquête des quatre hommes, Saint-Ex aurait été fait prisonnier à Port-de-Bouc, et ce n’est que durant sa captivité qu’il aurait trouvé la mort, probablement brutalisé durant les interrogatoires. Ou alors, des conséquences des blessures, suite à son crash.  

 

Dans le livre, Saint-Exupéry, révélations sur sa disparition, publié la semaine passée aux éditions Vtopo, les certitudes sur la mort de l’aviateur volent en éclat. Tous quatre ont réalisé un travail présenté comme minutieux, pour partir à la recherche de preuves pouvant infirmer ou confirmer la théorie admise. 

 

Le 31 juillet 1944, lors d’une mission de reconnaissance aérienne, le commandant Antoine de Saint-Exupéry disparaît à bord du Lightning N223. Ce livre résume les longues années de recherche qui ont permis aux auteurs de lever le voile sur ce mystère. 

 

Après quelques rappels sur la vie d’Antoine, les circonstances et les connaissances à propos de cette funeste mission sont étudiées. François d’Agay évoque l’état d’esprit des proches face à la disparition de son oncle jusqu’à l’incroyable découverte en mer d’une gourmette en argent. Ce bijou sera le déclencheur d’une longue enquête qui conduira les auteurs jusqu’à Horst Rippert qui avouera avoir abattu un Lightning là même où repose celui d’Antoine. 

 

Antoine de Saint Exupéry : une gourmette a élucidé le mystère de sa mort 

 

Une rencontre historique entre François, le plus proche parent d’Antoine, et Horst, le vétéran de la Luftwaffe responsable de sa mort, aura lieu en secret en février 2010. Elle est intégralement narrée ici. Ce livre apporterai ainsi la preuve que Saint-Ex a été abattu par la chasse allemande. La piste de ces recherches va en croiser d’autres. Ainsi, on découvre comment un jeune prince allemand, disparu au combat à Marseille, a pu être retrouvé et rendu à sa famille en Allemagne alors que sa dépouille reposait aux USA. 

 

Un Espagnol a retrouvé l’accréditation de Saint-Exupéry pour couvrir la Guerre d'Espagne

 

Le destin d’Henri Ray, jeune frère d’armes d’Antoine, disparu en mars 1944, est également élucidé, Henri repose auprès de lui. Et finalement, les secours en mer de la Luftwaffe ont-ils recueilli Saint-Ex vivant ?

 

L’histoire semble difficile à avaler, mais les auteurs jurent de leur bonne foi et de la méthodologie de leur enquête. Un titre à suivre, en attendant la réaction des ayants droit.

 

Portrait d’Antoine de Saint-Exupéry : pilote et journaliste, poète et combattant 

 



 

 

Collectif – Saint Exupéry, révélations sur sa disparition – Vtopo Editions – 9782375710166 – 19,95 €