Sarkozy n'oubliera pas non plus de ficher les enfants roms

Clément Solym - 23.07.2010

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - fichier - renseignement - école


Des polémiques qui se suivent et se ressemblent. Alors qu’une réunion organisée par l’Élysée sur les « problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms » émeut le milieu associatif, le Collectif national de la résistance à Base élèves, fichier de renseignement controversé) dénonce une circulaire adressée aux directeurs d’école dans l’Ain.

Envoyée en février dernier, le document mentionne en objet « utilisation d’un document permettant le suivi des élèves issus du voyage ». Produite par l’inspection académique de Bourg-en-Bresse, la circulaire invite les chefs d’établissement « à remplir systématiquement un tableau sur les «enfants du voyage » fréquentant leur école, avec des données nominatives précises comme le type d'habitation. » selon le collectif.

Et recommande de respecter un « détail important » : Ne pas éditer le document ou permettre la copie pour ne pas inquiéter les familles et « [obtenir] l’effet contraire à celui espéré » comme on peut le lire sur le document, dont ActuaLitté s'est procuré copie.

Alors que le Conseil d’État collectif a exigé une mise en conformité à la loi du fichier Base élève, le collectif dénonce « une pratique qui banalise la collecte d'informations nominatives sur les enfants et leurs familles dans les écoles et leur centralisation », tout comme « la légèreté avec laquelle les services de l'Éducation Nationale mettent en place de tels dispositifs de fichage sans aucun garde-fou

En mai dernier, l’association RomEurope avait engagé une campagne pour un accès à la scolarité de tous les enfants roms et gens du voyage. À cette occasion, un groupe d’associations avait exhorté le ministère de l’Éducation à créer des missions de coordinations pour assurer un accompagnement scolaire dans les familles vivant dans des squats.


Le blog du CNRBE