Scandale à l'Académie Nobel : Jean-Claude Arnault sera jugé pour viol

Fasseur Barbara - 12.06.2018

Patrimoine et éducation - A l'international - prix nobel annulé - prix nobel viol - Jean Claude Arnault viol


Depuis le mois de novembre 2017, le scandale ébranle l'Académie suédoise. Après des mois de tourmente, l’annonce du prix Nobel de littérature 2018 a été repoussée d’un an, pour la première fois en près de 70 ans. À l'épicentre du séisme, Jean-Claude Arnault, un Français de 71 ans, accusé d’agressions et de harcèlement sexuel par 18 femmes. Le parquet suédois a annoncé ce mardi qu’il sera finalement jugé pour viol.


Swedish Academy
bradhoc, CC, BY 2.0


 

Jean-Claude Arnault, photographe marseillais, s'était fait une place parmi les grands noms de la culture suédoise. En 1989, il crée le « Forum-Nutidsplats für kultur », centre qui deviendra un haut-lieu de la culture locale où il organisera des concerts, des conférences et autres évènement en lien avec la littérature et la musique.

 

Bien que cela aille à l'encontre de la politique de l'Académie, le Forum touchait de généreuses subventions de la part de l’Académie suédoise. En étroit lien avec l’institution, il était également l’époux de la poétesse Katarina Frostenson, membre du jury pour le prix Nobel. Cela ne l'a cependant pas protégé des retombées judiciaires, lorsque les aides financières ont été découvertes. Tout lien avait alors été coupé avec le Forum et son créateur.

 

Suite au scandale déclenché par les accusations publiées par le quotidien Dangens Nyheter de 18 femmes à l'encontre de son mari, Katarina Frostenson avait pris la décision de quitter son siège en même temps que Sara Danius, présidente de l'académie. Quatre autres membres ont également quitté leurs places, mais ne peuvent être remplacés de leur vivant, selon la tradition. Cela porte à 10 le nombre d'immortels encore présents.


Académie Nobel : quatre départs, et
une littérature boiteuse


Après la publication de l'article, une enquête préliminaire avait été entamée sur les cas de viols et d’agressions présumés, en 2013 et 2015, dévoilés par le quotidien. Cependant, mi-mars, faute de preuve ou pour cause de prescription, ces accusations avaient rapidement été classées sans suite, jusqu'à aujourd'hui.

 

Ce mardi, le parquet suédois a annoncé la réouverture du jugement. Le français devra répondre du viol à deux reprises d’une femme, dans un appartement de Stockholm, à la fin de l’année 2011. Bien qu’il clame son innocence, la procureur Christina Voigt affirme que cette fois-ci, « les éléments de preuve dans ce dossier sont solides et suffisants pour une mise en accusation », rapporte l'AFP.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.