Schwarzenegger : fin des manuels papier, vive les ebooks

Clément Solym - 09.06.2009

Patrimoine et éducation - A l'international - Schwarzenegger - manuels - scolaires


Réduction des coûts pour les frais de scolarité, et surtout réduction du déficit budgétaire, depuis qu'il a tenté d'éradiquer l'humanité dans Terminator, voilà que le gouverneur de Californie va éradiquer les manuels scolaires papier, complètement dépassés à ses yeux. Et pour les remplacer par des machines, ou presque, puisqu'ils souhaitent mettre à la place des ebooks, et autres livres numériques.

Le trou à combler est tout de même de 24,3 milliards $ et le gouverneur s'attaque à ce qu'il dénonce comme un outil coûteux et absurde. Aujourd'hui, estime Terminator, il est plus simple de s'orienter vers la forme numérique, particulièrement dans une période où les districts scolaires sont à court d'argent. Et que le déficit oblige à des coupures dans le domaine scolaire.

L'an passé, l'État a investi 350 millions $ dans les manuels scolaires, sans prendre en compte les frais d'impression, de diffusion et le reste. Il sera à l'avenir moins cher d'acheter les mises à jour numériques des manuels, poursuit Terminator.

Ce système sera mis en place au mois d'août l'an prochain, pour les mathématiques et les sciences. Et comme les enfants se sentent de plus en plus à l'aise avec les outils numériques, bien plus qu'avec des crayons de couleur, comme ce fut le cas, durant la jeunesse de Scharzi.

Pourtant, l'introduction de ces ouvrages amènera l'achat de tablettes de lecture ou des netbooks, dont les coûts ne sont pas non plus anodins. Un matériel dont la prise en charge pourrait s'apparenter à une nouvelle soustraction dans le budget déjà gentiment atteint pour l'État de Californie, estiment nombre de professeurs.

Mais Terminetor a réponse à tout. « Chaque organisme et département de l'État va examiner la manière dont le moindre dollar sera dépensé sur les contrats à venir et s'assurer que l'on obtienne le meilleur arrangement en regard des sommes dépensées par les contribuables. »