Schwob, le site pour les livres européens à traduire et découvrir

Antoine Oury - 07.03.2013

Patrimoine et éducation - A l'international - Union européenne - Schwob - Société européenne des auteurs


« Il y a des livres qui restent inconnus, que nous ne connaîtrons jamais parce qu'ils sont indisponibles en néerlandais » annonce avec angoisse le site Schwob.nl. Pour mieux y remédier, l'adresse permet de mettre en avant les titres que chacun aimerait voir traduits dans sa langue, et l'expose à la vue des éditeurs et traducteurs... Une idée qui vient d'être adoptée par l'Union européenne, et une version pour la Communauté en préparation.

 


truffle

Ça ne paie pas de mine, mais quel goût... (Scott Darbey, CC BY 2.0)

 

 

Lancé en 2011 par la Fondation néerlandaise pour la Littérature, Schwob.nl se consacre exclusivement aux livres jamais traduits dans la langue du pays, et met en relation les lecteurs, les traducteurs et les éditeurs, pour que certains comblent les attentes des autres. Repéré par l'English PEN et le programme de l'Union européenne pour la culture, le site a reçu 200.000 €, le maximum des subventions, pour le développement d'une version à plus grande échelle de son concept.

 

En compétition avec 475 autres projets, Schwob s'en est particulièrement bien tiré et dispose d'ores et déjà de 6 partenaires européens : l'Institut Ramon Llull en Catalogne, le Finnish Literature Exchange de Finlande, la Société européenne des Auteurs en France, le Polish Book Institute de Pologne, le Fonds pour la littérature flamande de la Belgique et le Wales Literature Exchange pour le Royaume-Uni.

 

Tous ces organismes travailleront de concert afin de sélectionner deux fois dans l'année 10 titres qu'ils jugent à la fois absents et adaptés à leur aire linguistique. Ensuite, chaque pays partenaire choisira ses 5 titres à promouvoir auprès des éditeurs, dans l'espoir que l'un d'entre eux s'engage dans une démarche de publication. 

 

Le projet total devrait finalement aligner une facture à 400.000 € : si la culture européenne s'en donne les moyens, elle devrait pouvoir s'affranchir des frontières et autres barrières linguistiques.