Se lancer dans les métiers de la Culture et du Patrimoine

Clément Solym - 19.12.2012

Patrimoine et éducation - Scolarité France - métiers - formation - Culture et Patrimoine


Un nouveau guide de l'ONISEP se consacre aux métiers relatifs à la Culture et au patrimoine. Depuis la médiation culturelle à la conservation du patrimoine, en passant par la gestion de lieux culturels ou l'organisation de tous types d'événements, ce 31e guide propose de découvrir les métiers, en faisant le point avec des professionnels.

 

 

 

 

Différents secteurs culturels sont sollicités pour répondre aux besoins d'information : « Conservateur, producteur, médiateur… si vous envisagez de combiner votre goût pour l'art, la culture, le patrimoine, avec une spécialisation dans les domaines du commerce, de la gestion, de la promotion ou de la restauration, ces métiers sont faits pour vous ! »

 

S'il est de rigueur de disposer d'un niveau Bac+5, il est possible, dès la licence, de trouver des secteurs d'activités dans lesquels on trouvera les premières formations. Cependant, les postes à responsabilité ne sont pas disponibles avant un Master dûment achevé. 

Le lecteur trouvera une large offre de formations à l'université. Les licences générales constituent une première étape permettant différents types de poursuites d'études. Sont passés en revue les licences pro et masters avec leurs spécialisations appréciées par les recruteurs.

Peu nombreuses, les écoles spécialisées publiques et privées sont ensuite traitées. Les cursus allient pratique et enseignement culturels. Très sélectives, certaines ont une excellente réputation.

C'est aussi un point sur les employeurs, que ce soit des salles de cinéma, l'État, les collectivités territoriales ou encore les structures privées. « La situation de l'emploi n'est pas au beau fixe. Les restrictions budgétaires ont un impact sur le financement des structures culturelles. La fonction publique recrute au compte-gouttes. Pour se faire une place dans ce secteur, il faut être prêt à accepter des contrats courts, des périodes d'inactivité et des salaires peu élevés », note toutefois l'ONISEP, en écho aux propos de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, qui déplorait le sous-financement des formations aux métiers de la culture. (voir notre actualitté)

 

Le Parcours Métiers de la culture et du patrimoine détaille les cursus et diplômes possibles, apporte des témoignages, et vous propose des choix stratégiques.

 

L'ouvrage est disponible en librairies pour 12 €.