SolarSPELL : une bibliothèque numérique solaire pour diffuser l'éducation

Heulard Mégane - 31.07.2019

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - bibliothèque numérique solaire - SolarSPELL - éducation pour tous


Le programme SolarSPELL a débuté il y a 4 ans, avec un projet d’étudiants de l’Arizona State University (l’ASU) dirigé par la professeure Laure Hosman. Ils souhaitaient faciliter l’accès aux livres et à des contenus pédagogiques pour tous, à l’aide d’une bibliothèque numérique fonctionnant à l’énergie solaire. Depuis, le projet s’est transformé en mission humanitaire mondiale, et près de 275 appareils ont déjà été déployés dans 8 pays différents. 
 
Via Facebook SolarSPELL
 
 
Le projet a débuté quand Laura Hosman, professeure à la School for the Future of Innovation in Society, a demandé à ses étudiants en ingénierie de créer une bibliothèque alimentée à l’énergie solaire pouvant tenir dans un sac à dos. Depuis, 275 SolarSPELL ont été distribué dans des lieux aux ressources limitées, qui ne possèdent pas Internet, d'après leur site
 

Connecting people, en somme


L’appareil devient un point d’accès Wi-Fi auquel tout appareil compatible se connecter. Les utilisateurs de la bibliothèque ont alors un accès illimité et gratuit au matériel pédagogique disponible.

Ils peuvent télécharger n’importe quel contenu directement sur leurs téléphones ou tablettes, pour un accès continu lorsqu’ils ne sont plus connectés au serveur. Aucune électricité ou Internet ne sont nécessaires au fonctionnement de l’appareil. De plus, la conception de l’appareil est simple et peu coûteuse, les pièces coûtent moins de 200 $. 

Les bibliothèques numériques SolarSPELL sont actuellement utilisées dans les écoles, les dispensaires et les communautés des îles du Pacifique (Vanuatu, Fidji, Samoa, Tonga et Micronésie) et d'Afrique de l’Est (Rwanda, Comores et Sud-Soudan).
 


Un contenu pédagogique adapté


Chaque carte mémoire des SolarSPELL contient des didacticiels et des contenus pédagogiques (lecture, mathématique, cours d’anglais, information sur la santé). À l’origine, le programme distribuait principalement des cours primaires et secondaires, depuis il a évolué. 
 
Le contenu éducatif est adapté à l’endroit où il est distribué, et fait écho aux ressources locales. Dans le cas de la santé, les équipes prennent en compte la disponibilité ou non de matériels médical, de médicaments, et d’infrastructures. 

Heather Ross, professeure adjointe au Edson College of Nursing and Health Innovation explique qu’un étudiant en médecine s’est rendu compte qu’il n’y avait pas de médicaments contre l’hypertension au Vanuatu (petit pays du Pacifique). Dans une vidéo explicative, il a alors décrit à la communauté locale, pourquoi et comment réguler sa tension artérielle (faire du sport, mange peu de sel, cesser de fumer). Selon Ross, plusieurs habitants avaient, quatre semaines après avoir visionné la vidéo, une tension moins élevée. 

Les équipes adaptent donc la pertinence du contenu en fonction de la localité, mais promeuvent également un travail sur le terrain. 
 

Former des formateurs avec un contenu pédagogique adapté  


Le projet est mené principalement par les étudiants de l’ASU, et de bénévoles. Le but est, pour des raisons de praticité ou de sécurité pour les étudiants, de former des formateurs sur place. 

Les équipes se rendent sur les sites et forment les personnes dans le pays sur la manière d’utiliser et d’accéder à la bibliothèque numérique. Près de 452 personnes ont déjà été formées à travers 8 pays, selon le rapport de SolarSPELL.
 
 
Le dernier projet date du début du mois de juillet. Les équipes de SolarSPELL, dont la professeure Ross, se sont rendues au Sud-Soudan pour ouvrir un nouveau centre de formation d’enseignants à Juba, et diffuser des informations sur les soins de santé grâce aux appareils.


Via Arizona State University.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.